Biohazart : un art bio-technologique

Actu Technologique
Actu. technologique
Vie étudiante


biohazart.gifBiohazart : le design chic et Bio ou l’art de la génétique.

Idée farfelue ou véritable perspective ? Guillaume Charnier, un étudiant de Sup’Biotech, propose des portraits génétiques décoratifs.

 

 

 

Depuis maintenant un an et demi, cet hyperactif, comme il se décrit, est en constante « recherche de bonnes idées ». Il a « besoin de créer des choses » et se « voit mal aller chaque jour au travail pour faire la même chose ».

 

 

biohazart2.jpgEn quête de l’idée qui va lui permettre de lancer une première activité durable, qui elle-même lui permettra d’en créer d’autres, cet entrepreneur dans l’âme a su tirer partie des connaissances acquises à Sup’Biotech. A partir d’une manipulation qu’il maitrise parfaitement, il peut réaliser le portrait génétique de n’importe quelle personne, animal, fruit, plante… Un peu d’ADN, une photocopieuse (très spéciale !), un bon logiciel de retouche d’image, et le tour est joué !

Le protocole parait simple ; mais il n’est pas à la portée de tout le monde. Aussi, le coût de la manipulation l’empêche pour le moment de faire des portraits génétiques personnalisés. Dans un premier temps, il propose des « Autoportraits » d’ananas, de fleurs ou de papillon. Ceux-ci pouvant être personnalisés lors de la phase de retouche numérique.

« Après 2 ans de pharma et la formation Sup’Biotech, je compte bien monter rapidement mon entreprise, affirme-t-il. Les biotechnologies, le domaine du futur, vont intéresser de plus en plus l’économie et pourquoi pas le milieu de l’art : je suis confiant. » Après cette phase de lancement, Guillaume compte proposer des portraits personnalisés, avant de passer à une autre chose…

Retrouvez des exemples de son travail sur : biohazart.fr 

Posté le 18/03/2008

Établissement privé d'enseignement supérieur technique - Inscription au rectorat de Créteil - Sup'Biotech est membre de IONIS Education Group comme :