Les micro-organismes au secours des sols

Actu Technologique
Actu. technologique


inserm1.jpg

Par Lise Mayrand

Longtemps boudés par la Recherche, les microorganismes du sol représentent aujourd’hui une chance pour les surfaces agricoles appauvries. Comprendre les interactions qui régissent les bactéries, les champignons et les végétaux pourrait être un outil de réhabilitation, d’enrichissement des terres et d’accroîssement de leur productivité. C’est dans cette optique que l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) est venu faire le point sur les microorganismes à l’occasion du Salon de l’Agriculture qui a lieu à Paris jusqu’au 2 mars.

Les scientifiques s’interessent de plus en plus à la biodiversité des sols, et en particulier aux microorganismes, pour améliorer la qualité des productions et ralentir la dégradation et l’érosion des terres agricoles causées par le labour, l’épandage ou des pollutions phytosanitaires. A l’occasion du Salon de l’Agriculture, des chercheurs de l‘INRA sont venus exposer les enjeux relevant d’une meilleure appréhension du monde microbien, alors que selon l’Institut français de l’environnement (IFEN), seulement 10% des microorganismes sont connus à l’heure actuelle. On leur attribue notamment, selon les cas, la vertu et le défaut d’avoir une influence sur la santé des plantes, de participer à l’élimination des pesticides, la décomposition des composés organiques végétaux et à la minéralisation des sols. De plus, ils agissent sur le flux des matières et énergies retenant le carbone dans le sol et fixant l’azote nécessaire à leur croissance aux racines des plantes. []

 dvlpdurable-400x50.jpg

Lire la suite de cet article sur le site du Journal du Développement Durable


 

Posté le 06/03/2008

À propos

Sup’Biotech est une école d’ingénieur spécialisée en Biotechnologies à Paris et à Lyon, proche du monde de la Recherche comme du monde de l’Entreprise, qui propose une formation innovante en 5 ans après le bac. Ce cursus permet aux étudiants d’accéder rapidement à des postes à responsabilités, en France comme à l’International, dans les secteurs très porteurs de la santé et la pharmacie, de l’innovation agroalimentaire, de la cosmétique, de la bio-informatique ou encore de l’environnement. Les études, combinant fondamentaux académiques, projets étudiants et stages en entreprise, sont découpées en deux parties selon la norme européenne : le cycle Bachelor of Biotechnology (3 ans) et le cycle Expertise (2 ans). La formation des ingénieurs en Biotechnologies de Sup’Biotech est labellisée par Medicen Paris Région et Industries and Agro-Ressources (I.A.R.).
Sup’Biotech propose également une filière apprentissage à partir de bac+3, ainsi qu’une formation Bachelor en Biotechnologies, accessible après le bac. Sup’Biotech est un établissement d’enseignement supérieur privé habilité à délivrer le titre d’ingénieur et reconnu par l’État (arrêté du 15/12/14 et B.O du 08/01/15).

  • logo CTI
  • logo IAR
  • logo Certification ISO

Venez nous rencontrer

Établissement privé d'enseignement supérieur technique - Inscription au rectorat de Créteil - Sup'Biotech est membre de IONIS Education Group comme :