SupBiotech après une admission parallèle

Événements
Entreprise

Un des avantages que peut offrir SupBiotech à certains de ces étudiants demeure la possibilité d’entrer à l’école en « admission parallèle », comme Christelle, Camélia ou Arnaud, qui ont tous des parcours fort différents.

berenice.jpg

L’un arrive tout droit de médecine, un autre évoque son BTS ANAbiotech, certains ont quitté la Fac (deug de Bio) mais tous ont passé, à l’admission, un long entretien basé sur leur dossier et leurs motivations. Une fois passée cette étape, une batterie de tests (sous forme de QCM) faisait le point sur leur niveau d’anglais, de maths, de physique…ou de biologie, évidemment.

Christelle est soulagée d’avoir intégré un cursus plus « encadrant », après s’être un peu perdue dans les dédales de la faculté : « j’ai besoin d’horaires fixes, d’un planning délimitant ma semaine en vingt-cinq heures, j’ai besoin de savoir ce que je vais faire la semaine prochaine, pour mieux anticiper ma charge de travail personnel. Le rythme de la fac, séduisant en théorie, ne me correspondait pas du tout ! ».

JPO-16-02-2.jpg

Camélia, elle, est séduite par le « projet applicatif », journée entière consacrée une fois par semaine à l’entreprise. Occasion pour l’étudiant de créer ses premiers réseaux de contact. Occasion également de découvrir les us et les coutumes de sa future vie professionnelle. Camélia perçoit nettement que Supbiotech est « une jeune école fermement ancrée dans les réalités et les besoins du monde du travail », constatant que « la sortie imminente de la première promotion suscite beaucoup de curiosité, chez les recruteurs. Nous sommes attendus au tournant, il n’y qu’à entendre sur les salons, les questions qu’on nous pose, régulièrement. Avez-vous pensé à un travail ? Avez-vous des envies dans tel domaine ? ». Camélia n’est pas vraiment angoissée sur son devenir professionnel.

Aurélien campe sur ces positions : « Je trouve que la formation demande une capacité de travail et d’attention énorme, c’est une course de fond. Il faut vraiment être sérieux… mais le jeu en vaut la chandelle. Nous sommes formés pour être immédiatement opérationnels et efficaces en entreprise, dès notre premier jour ! », ce que confirme Lucas : « la polyvalence de notre formation m’a sauté aux yeux assez rapidement : j’apprécie les cours de science ou de biotech qui sont la raison de ma venue mais je n’aurai jamais pensé prendre du plaisir à écouter un intervenant parler de marketing ou de communication…Et en anglais, s’il vous plaît ! Beaucoup de nos cours sont en anglais. Comment imaginer une carrière dans mon domaine sans maitriser la langue des scientifiques ? Impensable… »

Posté le 12/02/2009

À propos

Sup’Biotech est une école d’ingénieurs spécialisée en Biotechnologies, proche du monde de la Recherche comme du monde de l’Entreprise, qui propose une formation innovante en 5 ans après le bac. Ce cursus permet aux étudiants d’accéder rapidement à des postes à responsabilités, en France comme à l’International, dans les secteurs très porteurs de la santé et la pharmacie, de l’innovation agroalimentaire, de la cosmétologie, de la bio-informatique ou encore de l’environnement. Les études, combinant fondamentaux académiques, projets étudiants et stages en entreprise, sont découpées en deux parties selon la norme européenne : le cycle préparatoire (2 ans) et le cycle ingénieur (3 ans). La formation des ingénieurs en Biotechnologies de Sup’Biotech est labellisée par Medicen Paris Région et Industries and Agro-Ressources (I.A.R.) : Sup’Biotech propose également une filière apprentissage à partir de bac+3, ainsi qu’une formation Bachelor en Biotechnologies, accessible après le bac. Sup’Biotech est un établissement d’enseignement supérieur privé habilité à délivrer le titre d’ingénieur et reconnu par l’État (arrêté du 15/12/14 et B.O du 08/01/15).

  • logo CTI
  • logo IAR
  • logo Certification ISO

Venez nous rencontrer

Établissement privé d'enseignement supérieur technique - Inscription au rectorat de Créteil - Sup'Biotech est membre de IONIS Education Group comme :