Pour apprendre une langue, il faut la parler.

Événements
Entreprise
Vie étudiante


londres-supbiotech.jpg

      Gavin Browne est professeur d’anglais et d’économie à SupBiotech. Irlandais d’origine, ce natif de Dublin a fait toute sa scolarité dans l’île avant de devenir assistant linguistique en France, après son recrutement par l’éducation nationale. Sa première expérience professionnelle pour le groupe IONIS auquel appartient Sup’Biotech fut dans les locaux de l’EPITA, autre école dans laquelle il intervient toujours.

Les cours d’anglais pour les premières années à Sup’Biotech ont un objectif unique : réussir l’examen du TOEIC avec un minimum de 750 points. Pour cela une attention toute particulière est portée aux travaux pratiques, menés en petits groupes de quinze étudiants maximum.

Pour les élèves de deuxième année, l’exercice se complique légèrement puisque les cours magistraux délivrés en amphi ont lieu entièrement en anglais. Il serait inutile de nier l’importance de la langue dans les futures carrières professionnelles, il faut donc rattraper rapidement l’éventuel retard pris au lycée.

Gavin n’a pas vraiment le mal du pays : il s’est rapidement intégré et se sent vraiment chez lui, à Paris. Cela donne d’autant plus de force à son principal conseil pédagogique. Un étudiant apprenant une langue étrangère devrait passer quelques mois dans le pays concerné :

"D’ailleurs un semestre d’études à l’étranger est possible pour tous les étudiants grâce aux accords internationaux académiques déjà signés. Je rappelle que les étudiants de Sup’Biotech doivent faire un séjour linguistique pour améliorer leur anglais, durant l’été avant d’entrer en 3ème année.

Mon conseil ? Parler, parler, parler avec les autochtones, il n’y a que ça de vrai. A défaut, comme le font régulièrement plusieurs étudiants de SupBiotech, on peut aussi au quotidien se créer un environnement anglophone. Rien de plus simple : il suffit d’écouter le podcast de la BBC lors des trajets en transport en commun, opter pour les versions sous-titrées des séries et tendre un peu plus l’oreille en écoutant ses chansons préférées passer à la radio. Une petite amie Irlandaise, aussi, en dernière option, mais vous risquez de ne pas vraiment élargir votre vocabulaire…"

Posté le 16/04/2009

À propos

Sup’Biotech est une école d’ingénieurs spécialisée en Biotechnologies, proche du monde de la Recherche comme du monde de l’Entreprise, qui propose une formation innovante en 5 ans après le bac. Ce cursus permet aux étudiants d’accéder rapidement à des postes à responsabilités, en France comme à l’International, dans les secteurs très porteurs de la santé et la pharmacie, de l’innovation agroalimentaire, de la cosmétologie, de la bio-informatique ou encore de l’environnement. Les études, combinant fondamentaux académiques, projets étudiants et stages en entreprise, sont découpées en deux parties selon la norme européenne : le cycle préparatoire (2 ans) et le cycle ingénieur (3 ans). La formation des ingénieurs en Biotechnologies de Sup’Biotech est labellisée par Medicen Paris Région et Industries and Agro-Ressources (I.A.R.) : Sup’Biotech propose également une filière apprentissage à partir de bac+3, ainsi qu’une formation Bachelor en Biotechnologies, accessible après le bac. Sup’Biotech est un établissement d’enseignement supérieur privé habilité à délivrer le titre d’ingénieur et reconnu par l’État (arrêté du 15/12/14 et B.O du 08/01/15).

  • logo CTI
  • logo IAR
  • logo Certification ISO

Venez nous rencontrer

Établissement privé d'enseignement supérieur technique - Inscription au rectorat de Créteil - Sup'Biotech est membre de IONIS Education Group comme :