Séminaire Promesses et Dérives des Tests Génétiques le 2/02/2010

Actu Technologique
Actu. technologique
Entreprise
Evénements
Pédagogie

Capture d’écran 2009-12-23 à 16.42.46.png

Quel sera l’impact des informations génétiques sur la vie quotidienne ?

Une étude réalisée par Sup’Biotech sur l’impact des tests génétiques humains dans la médecine de demain, dont les résultats seront annoncés le 2 février, montrent que d’un côté, les laboratoires pharmaceutiques promettent des médicaments plus efficaces donnés à des patients classés selon leur profil génétique. Une révolution médicale qui est déjà en place dans les traitements anticancéreux. De l’autre, certaines de ces données pourraient également servir aux assurances ou aux employeurs pour sélectionner leurs clients ou leurs salariés. Déjà des entreprises américaines proposent pour quelques centaines d’euros des informations sur les prédispositions à certaines maladies. Il suffit que la personne intéressée crache dans un tube et envoie le tout par la poste. Ce n’est que le début de cette intrusion des tests génétiques dans notre vie quotidienne.

Quels sont les risques de dérapages face aux bénéfices attendus ? Comment bien encadrer l’utilisation de ces données génétiques ? c’est ce que tend à démontrer cette étude.
Les intervenants des deux tables rondes réagiront sur ces questions qui ont une résonance à la fois médicale, économique et sociétale.
 

Conférence animée par Anne Pezet, Journaliste, Usine Nouvelle
………………………………………………………………………………………………

8H30 : Accueil
………………………………………………………………………………………………

9H00-9H15 : Introduction et présentation des résultats de l’étude
………………………………………………………………………………………………

9h15-10h45 : Table ronde 1

La médecine personnalisée
"De plus en plus les médicaments vont s’adapter à chaque patient en fonction de son profil génétique ou de la forme de sa maladie. C’est la conjonction de plusieurs facteurs : une pression économique et réglementaire pour que le bon médicament aille au bon patient. Et surtout, une meilleure connaissance scientifique des maladies et des déterminants génétiques. Le médecin testera le patient et lui indiquera le bon traitement. Les premiers exemples sont là : L’Herceptin dans le cancer du sein, médicament du suisse Roche. Un test détermine si c’est ce médicament qui marchera sur la patiente ou non.

Intervenants :
• Pr Emmanuel Mitry, médecin hospitalier utilisateur du Vectibix, médicament personnalisé d’Amgen
• Bernard Courtieu, CEO Integragen
• Mr Maurice Chelli, Associate manager, Bionest Partners
• Pr Gilles Vassal, Institut Gustave Roussy (IGR)

………………………………………………………………………………………………

10h45-11h15 : Pause café networking
………………………………………………………………………………………………

11h15-12h45 : Table ronde 2

Information génétique et éthique
"Des sociétés américaines proposent pour 399 dollars une lecture de votre ADN sur un certain nombre de positions pour déterminer vos risques de développer telle ou telle maladie. Les résultats ne sont pas encore exploitables mais ce n’est que le début. Demain, le séquençage de l’ensemble d’un génome humain se réalisera en quelques minutes pour 50 dollars. Google Health, Microsoft, Orange… chacun se positionne sur l’information génétique, qui sera au coeur de l’information santé demain. Où stocker cette information, qui y a accès, comment sécuriser les échanges de ces données ? Que ferons-nous de ces informations ? Connaître nos prédispositions pour pouvoir avoir des actions correctrices quand c’est possible ? Qui aura accès à ces informations, peuvent-elles être détournées par exemple par les assureurs ?"

Intervenants :
• Anne Cambon-Thomsen, DR, INSERM-CNRS, Genopole Toulouse Midi-Pyrénées
• Laurent Alexandre, fondateur de Doctissimo
• Ségolène Aymé, Directrice Orphanet France
• Christian Byk, Secrétaire Général de l’Association Droit, Ethique et Science

• Gilbert Lenoir, Directeur du Développement et de la Prospective, IGR

 

………………………………………………………………………………………………

13h : Cocktail de clôture

Se rendre sur place :

Athènes Services
8 rue d’Athènes
75009 – Paris
01 44 53 15 06

Capture d’écran 2009-12-23 à 16.47.51.png

Posté le 23/01/2010

À propos

Sup’Biotech est une école d’ingénieur spécialisée en Biotechnologies à Paris et à Lyon, proche du monde de la Recherche comme du monde de l’Entreprise, qui propose une formation innovante en 5 ans après le bac. Ce cursus permet aux étudiants d’accéder rapidement à des postes à responsabilités, en France comme à l’International, dans les secteurs très porteurs de la santé et la pharmacie, de l’innovation agroalimentaire, de la cosmétique, de la bio-informatique ou encore de l’environnement. Les études, combinant fondamentaux académiques, projets étudiants et stages en entreprise, sont découpées en deux parties selon la norme européenne : le cycle Bachelor of Biotechnology (3 ans) et le cycle Expertise (2 ans). La formation des ingénieurs en Biotechnologies de Sup’Biotech est labellisée par Medicen Paris Région et Industries and Agro-Ressources (I.A.R.).
Sup’Biotech propose également une filière apprentissage à partir de bac+3, ainsi qu’une formation Bachelor en Biotechnologies, accessible après le bac. Sup’Biotech est un établissement d’enseignement supérieur privé habilité à délivrer le titre d’ingénieur et reconnu par l’État (arrêté du 15/12/14 et B.O du 08/01/15).

  • logo CTI
  • logo IAR
  • logo Certification ISO

Venez nous rencontrer

Établissement privé d'enseignement supérieur technique - Inscription au rectorat de Créteil - Sup'Biotech est membre de IONIS Education Group comme :