Un laboratoire de bio-production pour l’école

Actu Technologique
Actu. technologique
Pédagogie

Sup’Biotech a inauguré son nouveau laboratoire de bio-production. Interview de Estelle Mogensen, responsable du labo et enseignante en physico-chimie des biomolécules à Sup’Biotech. 

Depuis octobre 2009, Estelle Mogensen donne à Sup’Biotech un cours de physico-chimie des biomolécules en anglais aux 4es années et dirige des travaux pratiques en microbiologie, microscopie, biochimie et biologie moléculaire en 1re et en 3e années. Elle participe également au suivi des stages et des projets étudiants. Après une thèse à l’University College de Londres, cinq ans de post-doctorat à l’Université de Kent puis à l’Institut Pasteur, elle mène en parallèle de ses recherches sur la mycologie appliquée aux plantes et à la santé humaine une activité d’enseignante, à laquelle elle a désormais décidé de se consacrer entièrement.

Pourquoi un laboratoire de bioproduction ?
 
La bioproduction est la mise en œuvre du génie génétique pour produire à l’échelle industrielle des médicaments de nature protéique : protéines thérapeutiques recombinantes, anticorps monoclonaux, vaccins recombinants. Elle demande des exigences et des normes de qualité particulières. Elle fait appel à des techniques spécifiques et exige l’apprentissage d’un savoir et d’un savoir-faire.
 
La bioproduction est un domaine en plein développement Aujourd’hui, plus d’une centaine de biomédicaments est disponible et plus de 600 sont en développement clinique au niveau mondial. Les biomédicaments représentent environ 30 % du pipeline mondial des médicaments en développement. La bioproduction a engendré 10 milliards de $ d’investissement entre 2008 et 2011. La compétition est très forte entre l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Asie, qui forment des clusters pour industrialiser cette activité en plein boom.

labo_bioproduction.jpg

                                  Visite du laboratoire de bioproduction lors de son inauguration du 22 mars

En quoi consiste exactement le nouveau laboratoire ?
 
Il s’agit d’un laboratoire dédié à la production de biomolécules, comme par exemple, des molécules à visées thérapeutiques comme l’insuline. Le nouveau laboratoire est équipé de quatre bioréacteurs et d’un système d’analyse (HPLC) permettant de les diriger et de suivre les différents paramètres mesurés (pH, température, pression en oxygène, vitesse d’agitation…). Il a vocation à former de futurs experts dans le domaine de la bio-production. L’usage des bioréacteurs va permettre de multiplier des molécules et de les convertir en biomolécules d’intérêt. Pour le moment nous utiliserons ces bioréacteurs avec des microorganismes, c’est-à-dire soit des bactéries, soit des levures. Quant au système d’analyse, on va pouvoir grâce à lui affiner les recherches et arriver à un degré de précision élevé dans l’expérimentation et la production de biomolécules spécifiques. En tant que responsable des laboratoires de TP, je gère en particulier ce laboratoire et suis assistée dans cette tâche par Audrey Nifenecker, la responsable technique.
 
Quel est sa destination ?
 
Dans un premier temps, la priorité dans l’utilisation du laboratoire demeurera aux étudiants du cycle expertise ayant choisi la majeure bio-production, et à ceux dont les expérimentations de leur projet innovant ou Sup’Biotech Innovation Project (SBIP) se prêtent à l’utilisation de ce labo. Les formateurs sont des professionnels de ce domaine.
 
Nous travaillons en association avec les deux autres laboratoires afin de développer une véritable plateforme technologique. En effet, le laboratoire CellTech orienté surtout sur l’innovation en matière de cellules souches et le laboratoire de biotechnologie informatique (BIRL), qui met l’outil informatique au service de l’innovation biotechnologique et de la recherche pharmaceutique sont deux autres entités de l’école avec lesquelles de nombreuses synergies naturelles existent et vont être amenées à se développer.

Posté le 11/05/2012

À propos

Sup’Biotech est une école d’ingénieur spécialisée en Biotechnologies à Paris et à Lyon, proche du monde de la Recherche comme du monde de l’Entreprise, qui propose une formation innovante en 5 ans après le bac. Ce cursus permet aux étudiants d’accéder rapidement à des postes à responsabilités, en France comme à l’International, dans les secteurs très porteurs de la santé et la pharmacie, de l’innovation agroalimentaire, de la cosmétique, de la bio-informatique ou encore de l’environnement. Les études, combinant fondamentaux académiques, projets étudiants et stages en entreprise, sont découpées en deux parties selon la norme européenne : le cycle Bachelor of Biotechnology (3 ans) et le cycle Expertise (2 ans). La formation des ingénieurs en Biotechnologies de Sup’Biotech est labellisée par Medicen Paris Région et Industries and Agro-Ressources (I.A.R.).
Sup’Biotech propose également une filière apprentissage à partir de bac+3, ainsi qu’une formation Bachelor en Biotechnologies, accessible après le bac. Sup’Biotech est un établissement d’enseignement supérieur privé habilité à délivrer le titre d’ingénieur et reconnu par l’État (arrêté du 15/12/14 et B.O du 08/01/15).

  • logo CTI
  • logo IAR
  • logo Certification ISO

Venez nous rencontrer

Établissement privé d'enseignement supérieur technique - Inscription au rectorat de Créteil - Sup'Biotech est membre de IONIS Education Group comme :