Accueil Actualités de l'école Swiper, le projet de William Tarnowski (Sup’Biotech promo 2016), sélectionné pour la nouvelle saison de StartUp42, l’accélérateur de start-ups numériques

Swiper, le projet de William Tarnowski (Sup’Biotech promo 2016), sélectionné pour la nouvelle saison de StartUp42, l’accélérateur de start-ups numériques

Actu Technologique
Actu. technologique
Entreprise

En parallèle à ses études, William Tarnowski (Sup’Biotech promo 2016) est également entrepreneur. Avec son ami Damien Authier, il est à l’origine de Swiper, un projet d’application innovante qui vient de rejoindre l’accélérateur de start-ups numériques StartUp42 soutenu par l’EPITA et qui, une fois n’est pas coutume, ne se concentre pas sur les biotechnologies mais sur la publicité sur smartphone.

swiper_application_smartphone_publicite_supbiotech_startup42_projet_etudiant_cursus_02.jpg

Damien Authier et William Tarnowski

Derrière Swiper, il y a d’abord un voyage. Comme tous les étudiants en 3e année à Sup’Biotech, William part effectuer un semestre à l’étranger à la rentrée 2013 dans l’une des universités partenaires de l’école. Le jeune homme se rend alors en Corée du Sud à la Keimyung University (KMU) et découvre sur place l’existence d’un concept publicité mobile apparaissant sur les écrans de veille des smartphones coréens. À son retour, en janvier, il se dit que ce principe mérite d’être creusé. « J’ai alors proposé à Damien, un ami de longue date, qu’on adapte cette idée aux mœurs françaises et l’importe ici », raconte l’étudiant. Dès lors, le duo commence à travailler sur ce projet qu’il nomme Swiper et postule presque aussitôt auprès d’un incubateur, celui de la NEOMA Business School de Rouen, l’école qu’effectue Damien. « En nous prenant, cet incubateur nous a apporté pas mal de conseils et aussi des développeurs pour pouvoir réaliser notre projet », explique William. Une fois cette expérience passée, le duo, sur sa lancée, décide de postuler auprès d’une autre structure d’accompagnement : l’accélérateur StartUp42. « J’avais rencontré Aymeric Porte, un ancien de StartUp42 (avec l’application Mobeye, nldr), lors d’un gala entrepreneurs, précise William. Il m’a expliqué que cela lui avait été très bénéfique et m’a conseillé de tenter notre chance, ce que nous n’avons pas hésité à faire. » Sélectionnés depuis septembre pour faire partie de la 4e saison de l’accélérateur, William et Damien savourent les services offerts par la structure et continuent d’emmagasiner de l’expérience. « Ce qui est très bien à StartUp42, c’est le fait de recevoir beaucoup de conseils – comme c’est un accélérateur, il y a beaucoup de séances de coaching et de rendez-vous professionnels qui sont organisés – mais aussi d’être hébergés dans leurs locaux au sein du Campus technologique de IONIS Education Group, au Kremlin-Bicêtre, souligne William. Cela nous permet d’être en contact avec des étudiants de l’EPITA et d’Epitech pour, pourquoi pas, envisager d’en recruter ou d’en prendre en stage pour la suite. »

swiper_application_smartphone_publicite_supbiotech_startup42_projet_etudiant_cursus_01.jpgQuelle est l’idée de Swiper ?
Swiper, c’est un nouveau type de support innovant pour les annonceurs. C’est-à-dire qu’on propose aux entreprises et régies publicitaires d’afficher directement des publicités sur l’écran de verrouillage du smartphone – Android uniquement – de l’utilisateur. Ce dernier télécharge l’application Swiper qui va faire apparaître une vingtaine de publicités (des bons plans, des réductions, des promos, etc.) en échange d’une rémunération. Notre objectif est de pouvoir rémunérer l’utilisateur à hauteur de 10 euros par mois.

Comment est né le concept de l’application ?
En fait, nous sommes partis du constat que la publicité mobile était très mal perçue par les gens qui n’apprécient pas que, lorsqu’ils ouvrent une application, une pub s’affiche en plein écran et ralentit tout. Idem quand ils jouent à un jeu et qu’ils ne peuvent pas supprimer la barre de pub apparente. Ces pratiques sont assez handicapantes et cela pour une bonne raison : la manière de diffuser des publicités sur mobile est généralement une simple transposition de la publicité sur Internet. Nous nous sommes rendus compte qu’il n’y a pas eu de réelle réflexion sur comment cette publicité-là pouvait innover et quelles solutions pouvaient être apportées. La solution à laquelle nous avons pensée consiste donc à mettre l’utilisateur au cœur de l’advertainment : outre la rémunération, l’utilisateur de l’application renseigne un certain nombre de critères – son âge, sa ville, ses centres d’intérêt, etc. – quand il crée son compte pour, ensuite, recevoir du contenu en rapport avec ses goûts. De notre côté, cette pratique nous permet de vendre aux annonceurs un service plus performant afin de cibler plus justement les gens les plus enclins à être intéressés par leurs produits.

Comment vous répartissez-vous le travail ?
De par son profil, Damien s’occupe davantage de la dimension commerciale : le business model, le financement, etc. Moi, je m’occupe de tout le reste. Actuellement, je suis en stage de 4e année jusqu’à décembre et je le réalise au sein de Swiper ! Damien quant à lui a décidé de poser une année de césure pour se consacrer entièrement au projet. Ce qui fait que nous sommes en ce moment tous les deux à StartUp42. L’avantage, c’est que la période d’accompagnement de StartUp42 dure quatre mois, comme mon stage.

Enfin, quand espérez-vous lancer Swiper ?
Nous espérons lancer l’application fin décembre, début janvier 2015.

swiper_application_smartphone_publicite_supbiotech_startup42_projet_etudiant_cursus_03.jpg
A propos de StartUp42
StartUp42 est un accélérateur de projets numériques sponsorisé par EPITA et accompagné par des partenaires entreprises (Econocom, Salesforce, France Télévisions, OpenDataSoft…). Son principe est d’accompagner gratuitement et sans prise de participation au capital des projets sélectionnés par un jury de professionnels. Durant quatre mois, StartUp42 leur apporte des bureaux (localisés au centre du Campus technologique IONIS Education Group), un mentorat (plus d’une soixantaine d’entrepreneurs, experts techniques, chercheurs, designers se relaient pour challenger et inspirer les start-ups), et les met en relation avec des experts, des investisseurs, des médias et de potentiels clients. À la fin de ce laps de temps se tient Prototype Fiesta, une cérémonie de clôture qui permet aux start-ups de revenir sur ces quatre mois d’accélération en montrant l’évolution de leur projet et de leurs ambitions tout en réalisant une démonstration en public de leurs prototypes.

Posté le 29/10/2014

À propos

Sup’Biotech est une école d’ingénieur spécialisée en Biotechnologies à Paris et à Lyon, proche du monde de la Recherche comme du monde de l’Entreprise, qui propose une formation innovante en 5 ans après le bac. Ce cursus permet aux étudiants d’accéder rapidement à des postes à responsabilités, en France comme à l’International, dans les secteurs très porteurs de la santé et la pharmacie, de l’innovation agroalimentaire, de la cosmétique, de la bio-informatique ou encore de l’environnement. Les études, combinant fondamentaux académiques, projets étudiants et stages en entreprise, sont découpées en deux parties selon la norme européenne : le cycle Bachelor of Biotechnology (3 ans) et le cycle Expertise (2 ans). La formation des ingénieurs en Biotechnologies de Sup’Biotech est labellisée par Medicen Paris Région et Industries and Agro-Ressources (I.A.R.).
Sup’Biotech propose également une filière apprentissage à partir de bac+3, ainsi qu’une formation Bachelor en Biotechnologies, accessible après le bac. Sup’Biotech est un établissement d’enseignement supérieur privé habilité à délivrer le titre d’ingénieur et reconnu par l’État (arrêté du 15/12/14 et B.O du 08/01/15).

  • logo CTI
  • logo IAR
  • logo Certification ISO

Venez nous rencontrer

Établissement privé d'enseignement supérieur technique - Inscription au rectorat de Créteil - Sup'Biotech est membre de IONIS Education Group comme :