Soutenez Glowee, le système de bio éclairage vivant porté par Gilles Defrel (Sup’Biotech promo 2016)

Actu Technologique
Actu. technologique
Entreprise
L'actu Biotech par les élèves
Projets et Recherche
Vie étudiante

Récompensé lors du concours de pitch de projets « L’Elevator World Tour » en janvier 2015 avec, à la clé 70 000 euros d’investissement, Glowee propose un système de bio éclairage, sans consommation d’électricité ni émission de pollution lumineuse, grâce à la bioluminescence, une propriété naturelle de micro-organismes à produire de la lumière. Dans ses rangs, elle compte Gilles Defrel (Sup’Biotech promo 2016), étudiant de la filière Recherche & Développement de l’école qui suit la spécialité Environnement. Alors que Glowee continue sa progression en lançant une campagne de crowdfunding, l’étudiant revient sur son rôle de « chef des bactéries » et détaille la technologie proposée par cette jeune start-up française prometteuse.

glowee_supbiotech_gilles_4e_annee_start-up_sbip_innovation_projet_etudes_etudiant_stage_bioluminescence_prix_molecule_bacteries_interview_crowdfunding_01.jpg

L’équipe de Glowee

Quel est ton statut au sein de Glowee ?
Je suis membre de la start-up mais, comme je continue mes études à Sup’Biotech, je ne suis que stagiaire pour le moment. Pour autant, je devrais pouvoir intégrer l’équipe de façon permanente d’ici janvier 2016, une fois que mon cursus sera terminé.

Comment a commencé ton aventure avec cette start-up ?
En 4e année, je cherchais un stage de R&D en environnement et, le hasard faisant bien les choses, Glowee cherchait justement un profil comme le mien ! J’ai eu vent de leur offre de stage par des amis qui faisaient partie de l’équipe iGEM d’Evry et j’ai décidé de postuler. Après un entretien qui s’est bien passé, j’ai été pris pour effectuer un premier stage de quatre mois chez eux pour voir si les bactéries qui m’étaient confiées pouvaient devenir bioluminescentes. Si oui, il fallait quantifier cette bioluminescence dans le temps et son intensité afin de voir si le projet de la start-up était viable ou non. Ce projet consiste justement à proposer des stickers transparents remplis de milieux de culture contenant ces bactéries. Transparents de jour, ces stickers s’illuminent naturellement la nuit et peuvent ainsi être utilisés pour la signalétique ou la décoration de différents types d’évènements – conférences, gala, etc. Une fois ce stage terminé, on a décidé de poursuivre la collaboration avec un autre stage en attendant la fin de mes études.



Comment concilies-tu tes activités chez Glowee avec tes études à Sup’Biotech ?
En plus de semaines entières dans le cadre des Sup’Biotech Innovation Projects (SBIP), je suis chez Glowee le lundi toute la journée et le mardi matin mais j’ai tendance à ne pas compter mes heures tant le travail est prenant. Ce qui fait que j’ai des semaines assez intenses puisqu’en 4e année, le programme n’est pas léger ! Mais ça ne me dérange pas : je suis motivé et fait ce qu’il faut pour mener à bien mes projets, à l’école comme pour Glowee. Sup’Biotech me soutient d’ailleurs dans ma démarche et je trouve ça vraiment agréable : l’école est heureuse de voir ses étudiants s’investir dans des projets réels et concrets !

Pour revenir sur ces stickers, leur éclairage est-il suffisamment puissant pour éclairer une pièce ?
Non car, à la différence d’un éclairage classique, la bioluminescence est une lumière douce, ce qui signifie que ça éclaire seulement les alentours dans un rayon de 2 m. C’est bien plus pratique pour délimiter une table ou un chemin. Pour l’instant, c’est en tout cas ce niveau d’intensité que nos stickers sont capables de produire. Cela dit, nous travaillons justement à l’augmentation de cette intensité : nous souhaitons aller encore plus loin pour peut-être un jour proposer un système d’éclairage performant basé sur la bioluminescence.

Comment peut-on décrire ce qu’est exactement la bioluminescence ?
Il s’agit d’une réaction chimique qui se produit dans des organismes vivants entre substrats et enzymes pour faire de la lumière. Il peut s’agir de vers, de champignons, de poissons, de pieuvres. En laboratoire et par transformations génétiques, Glowee a rendu luminescente une souche de bactérie très classique et non pathogène.

Et quelles sont tes missions en tant que « chef des bactéries » à Glowee ?
Mon champ d’action porte essentiellement sur l’aspect chimique de la bioluminescence. Autrement dit, je travaille à trouver de meilleurs substrats qui répondent encore mieux aux molécules que nous utilisons. Je m’occupe aussi de comparer nos recherches avec les systèmes de bioluminescence déjà existants pour montrer en quoi notre produit se révèle plus performant et plus intéressant. Cela dit, comme Glowee reste une start-up, tout le monde s’entraide : je me retrouve ainsi parfois à mettre la main à la pâte en ce qui concerne la communication, le marketing ou encore la partie réglementation, un volet très présent puisque l’on travaille sur du vivant.

glowee_supbiotech_gilles_4e_annee_start-up_sbip_innovation_projet_etudes_etudiant_stage_bioluminescence_prix_molecule_bacteries_interview_crowdfunding_02.jpg

Retrouvrez Glowee sur son site Internet, Facebook et Twitter.

Posté le 27/05/2015

À propos

Sup’Biotech est une école d’ingénieur spécialisée en Biotechnologies à Paris et à Lyon, proche du monde de la Recherche comme du monde de l’Entreprise, qui propose une formation innovante en 5 ans après le bac. Ce cursus permet aux étudiants d’accéder rapidement à des postes à responsabilités, en France comme à l’International, dans les secteurs très porteurs de la santé et la pharmacie, de l’innovation agroalimentaire, de la cosmétique, de la bio-informatique ou encore de l’environnement. Les études, combinant fondamentaux académiques, projets étudiants et stages en entreprise, sont découpées en deux parties selon la norme européenne : le cycle Bachelor of Biotechnology (3 ans) et le cycle Expertise (2 ans). La formation des ingénieurs en Biotechnologies de Sup’Biotech est labellisée par Medicen Paris Région et Industries and Agro-Ressources (I.A.R.).
Sup’Biotech propose également une filière apprentissage à partir de bac+3, ainsi qu’une formation Bachelor en Biotechnologies, accessible après le bac. Sup’Biotech est un établissement d’enseignement supérieur privé habilité à délivrer le titre d’ingénieur et reconnu par l’État (arrêté du 15/12/14 et B.O du 08/01/15).

  • logo CTI
  • logo IAR
  • logo Certification ISO

Venez nous rencontrer

Établissement privé d'enseignement supérieur technique - Inscription au rectorat de Créteil - Sup'Biotech est membre de IONIS Education Group comme :