Crowdfunding : soutenez Mada’Wife, le Sup’Biotech Innovation Project (SBIP) tourné vers Madagascar

Vie étudiante
Projets et Recherche

Lancé en janvier 2014 dans le cadre des Sup’Biotech Innovation Projects (SBIP) et rattaché à l’association Madacoopessor, Mada’Wife souhaite faire du manioc une source de richesses et de développement à Madagascar en plus d’un moyen d’émancipation de la femme et de lutte contre la malnutrition, l’un des problèmes majeurs touchant la population malgache.

madawife_supbiotech_innovation_project_sbip_projet_etudiants_manioc_madagascar_malnutrition_femmes_campagne_crowdfunding_2015_01.jpgDésormais porté par une nouvelle équipe composée de Laureen Ankri, Vélia Bouzerara-Chesnaux, Antoine Lebigre, Anne-Charlotte Le Du et Alice Salasca (Sup’Biotech promo 2016), le projet est en pleine évolution et compte sur les internautes pour aboutir définitivement via une campagne de crowdfunding. Membre du pôle marketing au sein de Mada’Wife, Laureen revient sur les avancées du projet et l’intérêt d’une telle collecte de fonds.

madawife_supbiotech_innovation_project_sbip_projet_etudiants_manioc_madagascar_malnutrition_femmes_campagne_crowdfunding_2015_03.jpg

L’équipe de Mada’Wife compte sur vous !

Comment a évolué le SBIP depuis la dernière fois que Sup’Biotech lui avons consacré un article ?
L’équipe du projet a connu quelques changements, mais surtout, nous l’avons désormais baptisé Mada’Wife et avons recentré ses objectifs. D’ailleurs, en ce qui concerne le manioc, nous avons désormais en notre possession toutes les données énergétiques et nutritionnelles et sommes en contact avec une coopérative à Madagascar qui pourra le cultiver. Depuis un an, le pôle R&D effectue ainsi ses recherches pour trouver les composés les plus énergétiques et donc la meilleure recette de manioc enrichie en y rajoutant des minéraux et des vitamines pour répondre aux besoins des malgaches. Quant au pôle marketing, il a élaboré un business plan pour récolter les fonds nécessaires à la mise en œuvre du projet, d’où cette campagne de crowdfunding lancée sur la plateforme Ulule à la fin du mois de septembre 2015 et qui se terminera le 22 novembre.

Justement, quel est le but de cette campagne ?
Le budget total que nous avons estimé est de 20 000 euros. Pour l’instant, avec cette campagne principalement axée sur le problème de la malnutrition à Madagascar, nous espérons recueillir 3 000 euros. Cette somme nous permettra déjà de faire déplacer notre pôle Production sur place afin qu’il puisse trouver des locaux, rencontrer la population locale et identifier les machines dont on aura besoin. Une fois que nous aurons ces machines, il nous faudra ensuite former les femmes malgaches pour qu’elles soient en mesure de les utiliser.

D’autres actions sont à prévoir ?
Oui. Nous lancerons une autre campagne de crowdfunding d’ici quelques mois, cette fois-ci pour parler du droit des femmes. En parallèle, nous sommes également en train de démarcher l’ambassade de Madagascar en France et d’autres associations pouvant éventuellement nous apporter leur aide et partager leurs réseaux.

Retrouvez Mada’Wife sur Facebook

madawife_supbiotech_innovation_project_sbip_projet_etudiants_manioc_madagascar_malnutrition_femmes_campagne_crowdfunding_2015_02.jpg


Une autre bonne raison d’aider Mada’Wife
En prenant part à la campagne Ulule lancée par Mada’Wife, non seulement vous pouvez contribuer à la construction d’une coopérative agricole exclusivement dirigée par les femmes pour produire une alimentation équilibrée à base de produits locaux, mais vous pouvez aussi bénéficier d’une déduction fiscale de 66 % du montant de votre don.

Participez à la campagne Mada’Wife dès maintenant

Posté le 02/11/2015

À propos

Sup’Biotech est une école d’ingénieurs spécialisée en Biotechnologies, proche du monde de la Recherche comme du monde de l’Entreprise, qui propose une formation innovante en 5 ans après le bac. Ce cursus permet aux étudiants d’accéder rapidement à des postes à responsabilités, en France comme à l’International, dans les secteurs très porteurs de la santé et la pharmacie, de l’innovation agroalimentaire, de la cosmétologie, de la bio-informatique ou encore de l’environnement. Les études, combinant fondamentaux académiques, projets étudiants et stages en entreprise, sont découpées en deux parties selon la norme européenne : le cycle préparatoire (2 ans) et le cycle ingénieur (3 ans). La formation des ingénieurs en Biotechnologies de Sup’Biotech est labellisée par Medicen Paris Région et Industries and Agro-Ressources (I.A.R.) : Sup’Biotech propose également une filière apprentissage à partir de bac+3, ainsi qu’une formation Bachelor en Biotechnologies, accessible après le bac. Sup’Biotech est un établissement d’enseignement supérieur privé habilité à délivrer le titre d’ingénieur et reconnu par l’État (arrêté du 15/12/14 et B.O du 08/01/15).

  • logo CTI
  • logo IAR
  • logo Certification ISO

Venez nous rencontrer

Établissement privé d'enseignement supérieur technique - Inscription au rectorat de Créteil - Sup'Biotech est membre de IONIS Education Group comme :