Logo supbiotech
  • Accueil
  • Blog
  • Clean Leaf, une CleanTech d’avenir portée par Tristan Bauduin, Jean-Rémi Loup et Olivier Lucas (Sup’Biotech promo 2019)

Clean Leaf, une CleanTech d’avenir portée par Tristan Bauduin, Jean-Rémi Loup et Olivier Lucas (Sup’Biotech promo 2019)

Actu. technologique
Entreprise
L'actu Biotech par les élèves
Projets et Recherche

Actuellement en 4e année à Sup’Biotech, Tristan Bauduin, Jean-Rémi Loup et Olivier Lucas (promo 2019) ont profité de leur Sup’Biotech Innovation Project (SBIP) pour monter une start-up prometteuse en compagnie de Baptiste Rousseau, étudiant de la chaire entrepreneuriat de l’Essec et CentraleSupélec. Clean Leaf a pour objectif de transformer les piscines traditionnelles en piscines naturelles grâce à une serre filtrante inédite. Récompensée du prix du meilleur pitch lors de l’International CleanTech Week qui s’est déroulée du 19 au 24 juin à Annecy, elle ne manque pas d’ambition et compte bien s’installer durablement sur le chemin du succès comme l’explique Olivier.


Baptiste Rousseau et Olivier Lucas lors de l’International CleanTech Week


Depuis combien de temps travaillez-vous sur Clean Leaf ?
Olivier Lucas : Cela fait six mois maintenant que nous avons décidé d’intégrer ce projet au programme SBIP de l’école afin de le développer. À titre personnel, je profite également du fait que je sois rattaché au cursus entrepreneuriat de Sup’Biotech pour travailler dessus.

Quel est le concept porté par la start-up ?
Nous avons développé une serre filtrante qui permet de transformer les piscines traditionnelles. Ces dernières sont d’ordinaire traitées avec des filtrations mécaniques du type filtre à cartouche, à diatomées ou à sable, couplées à l’ajout de produits chimiques tels que le chlore ou le brome. Avec notre solution, nous les transformons donc en piscines naturelles procurant une expérience de baignade proche de celle que l’on peut vivre dans les rivières de montages ou dans des lacs propres et ne nécessitant aucun ajout de produit chimique. Pour cela, nous utilisons le principe de la phytoremédiation, soit de la dépollution par les plantes : l’eau de la piscine est pompée pour être administrée dans un premier bac supérieur de la serre, puis par gravité, elle va suivre un chemin pour connaître différentes étapes de filtration avant d’arriver dans une lampe à UV en sortie de serre associée à une pompe qui la redistribuera directement dans la piscine.



D’où est venue cette idée ?
L’idée est l’aboutissement de deux projets distincts. De son côté, Baptiste travaillait dans une entreprise d’agriculture urbaine et cherchait à développer un projet de péniche filtrante pour dépolluer la Seine. Au final, de ce projet-là, seule l’idée d’utiliser les plantes en vue de dépolluer l’eau est restée. Du côté de Tristan, Jean-Rémi et moi, en tant que responsables de l’association Bio’Campus de Sup’Biotech, nous travaillions sur ces concepts de phytoremédiation et avions établi un partenariat avec un incubateur de start-ups développant des technologies vertes, Gaïa Entrepreneurs. Le responsable de l’incubateur nous a mis en relation avec Baptiste et c’est comme cela qu’est née l’équipe de Clean Leaf avec ce concept de serre filtrante.

Votre start-up était présente lors de l’International CleanTech Week et y a remporté le concours de pitch. Qu’est-ce que cela va vous apporter ?
Lorsque nous avons eu écho de ce salon, nous n’avons pas hésité à y prendre un stand pour faire connaître notre solution. Le dernier jour a eu lieu ce fameux concours réunissant l’ensemble des quelques 70 start-ups présentes. L’avoir remporté nous permet d’être invités pour la prochaine édition du salon en 2019, mais aussi de bénéficier d’un accompagnement stratégique proposé par le cabinet OpenMind et de retombées médiatiques grâce aux articles parus dans la presse locale et régionale. Surtout, notre participation au salon nous a permis de nous confronter au marché : l’International CleanTech Week étant ouvert au public, nous avons pu tester notre approche BtoC et comprendre les besoins de nos clients pour, par la suite, adapter encore mieux notre produit et le personnaliser au maximum selon leurs attentes.

Envie d’en savoir plus sur le service proposé par Clean Leaf ? Rendez-vous sur son site Internet !


Posté le : 04/07/2018

Établissement privé d'enseignement supérieur technique - Inscription au rectorat de Créteil 094 2144 V - IPSA est membre de IONIS Education Group comme :