Logo supbiotech
  • Accueil
  • Blog
  • Le semestre international : « une expérience stimulante qui permet de s’ouvrir au monde »

Le semestre international : « une expérience stimulante qui permet de s’ouvrir au monde »

International
Pédagogie

Chaque année, Sup’Biotech permet à ses étudiants intégrant le Cycle Ingénieur de partir étudier un semestre à l’étranger au sein de l’un de ses 65 partenaires académiques présents à travers le monde. C’est l’expérience qu’a vécue Julie Six (promo 2020), passée par l’université de Monterey Bay située au cœur de la Californie. Pour Sup’Biotech, elle revient sur ces six mois de rêve américain.



Pourquoi as-tu plébiscité les États-Unis pour ton semestre international ?
C’est un projet que j’envisageais depuis ma 1re année ! D’ailleurs, à la fin de cette même année, j’ai eu l’opportunité de pouvoir effectuer mon stage linguistique à Kansas City, au sein de l’association Veterans of Foreign Wars. L’occasion de découvrir une grande organisation de l’intérieur, mais aussi le quotidien d’une famille américaine. Cela n’a fait que renforcer mon envie d’y retourner pour, cette fois, découvrir la vie étudiante au sein d’un campus universitaire. Souhaitant partir travailler aux États-Unis à l’issue de mon cursus en France, il me semblait nécessaire d’acquérir cette expérience, d’autant plus en Californie, une région que j’ai toujours voulu visiter.

Pourquoi la California State University of Monterey Bay t’intéressait ?
J’ai choisi cette université car elle a un grand secteur dédié à la recherche en biologie marine, secteur que je souhaitais découvrir. La recherche en biologie marine de ce campus justifie sa situation géographique : elle se situe à seulement 1 km de la mer, sur d’anciens campements militaires. De façon générale, l’université de Monterey Bay est une université récente en plein développement, pour l’instant relativement petite comparée à d’autres universités américaines, mais dotée de locaux neufs et très bien équipés !




Les démarches d’inscription étaient-elles simples ?
Après avoir été sélectionnée par Sup’Biotech, l’université m’a adressé un identifiant pour pouvoir remplir mon dossier en ligne. Ce dossier en ligne se constitue d’informations basiques – identité, assurance, etc. – ainsi que de la transcription de mes notes obtenues à l’école. Ensuite, j’ai fait parvenir une première liste de souhaits quant aux cours que j’aspirais à suivre, ainsi que le type de logement et l’organisation repas souhaités. Une fois ces choix effectués, il a fallu fournir une lettre de ma banque assurant que je possédais bien les fonds nécessaires afin d’effectuer ce semestre chez eux. La plateforme est simple d’utilisation et le service international de l’université a été présent pour m’accompagner tout au long de mes démarches. Enfin, en dehors des démarches à effectuer sur la plateforme de l’université, j’ai évidemment eu à réserver au plus vite les billets d’avions et effectuer les démarches nécessaires concernant le passeport, le visa et d’éventuelles assurances complémentaires.

Comment se sont déroulés tes premiers jours sur place ?
Très bien ! J’ai bénéficié d’une semaine d’intégration avec tous les autres étudiants internationaux de l’université. En parallèle, l’administration était très présente pour répondre à toutes mes questions et régler les derniers problèmes administratifs. En revanche, j’ai dû refaire mes demandes de cours car certains cours étaient déjà complets à mon arrivée, les étudiants internationaux n’étant pas prioritaires. En plus de la biologie marine, j’ai alors choisi le cours de physiologie animale – cours que j’avais déjà suivi en 1re et 2e années à Sup’Biotech, mais qui comportait également de nouvelles notions comme la neurologie -, le cours de sport et bien-être et le cours de bio culture et d’évolution, un cours passionnant qui demandait de réaliser beaucoup de travaux écrits et d’exposés… ce qui m’a permis de renforcer mon anglais ! Mon installation dans la résidence s’est également très bien déroulée et, après la semaine d’intégration et avant le début des cours, j’ai même eu le temps de visiter les environs et de me familiariser avec les lieux. Mais même avec ça, je me suis sentie un peu perdue au début au milieu de cette université si grande… Enfin, je suis même littéralement perdue une fois !





Et ton intégration ?
Si la semaine d’intégration se fait uniquement entre étudiants internationaux, l’université avait proposé un programme de parrainage avant mon arrivée. Ainsi, une étudiante américaine était présente sur place afin de faciliter mon séjour ! J’ai trouvé cette démarche très pertinente car il est parfois difficile de nouer le contact dès les premiers jours avec d’autres étudiants américains. Ma marraine a été présente tout au long de mon semestre, elle m’a présenté à ses amies et sa famille, m’a fait découvrir tout ce qu’il y avait de plus typique dans la culture américaine (match de baseball, nourriture, sculptage de citrouille pour Halloween, soirée de sororité …) Nous sommes aujourd’hui toujours en relation et sommes devenues très amies !
En ce qui concerne la vie étudiante en elle-même, elle s’organisait autour de nombreux évènements. En effet, toutes les semaines étaient organisées des projections de films, des soirées à thèmes, des karaokés, etc. Sur place, tout est fait pour que les nombreux étudiants puissent tous s’intégrer et trouver leur place au sein de l’université. D’ailleurs, les résidences étudiantes organisent également des soirées afin que les résidents se rencontrent. Les sororités sont également largement présentes et organisent des évènements réguliers. Chaque semaine, il y avait au moins une compétition de sport où tous les étudiants étaient conviés afin de soutenir leur université. C’est une ambiance très conviviale et festive. De plus, il existe de nombreuses associations ouvertes à tous les étudiants, y compris les étudiants internationaux. On peut faire du sport, décider de s’inscrire dans une association de randonnée ou aller faire du bénévolat. Il y a bien évidemment une multitude d’associations de musique, de danse ou encore des associations regroupant des passionnés de cinéma.




Qu’as-tu retenu de l’enseignement reçu ?
Le niveau des enseignants est de très bonne qualité ! Pour autant, certains cours comme la physiologie animale se déroulaient en amphithéâtre : j’ai donc dû m’adapter, les professeurs n’étant pas toujours disponibles pour les étudiants. J’ai également dû m’accrocher en biologie marine car le niveau était élevé et tous les étudiants américains avaient déjà suivi des cours dans ce domaine, contrairement à moi. Malgré ces difficultés, cette matière était passionnante et je n’ai jamais regretté mon choix. Grâce à elle, j’ai eu la chance de pouvoir effectuer des sorties afin de découvrir la faune de la baie de Monterey et de visiter un institut de recherche en biologie Marine où il a été possible d’échanger avec de nombreux chercheurs. C’est très intéressant de voir comment la recherche scientifique s’organise aux États-Unis.

Qu’as-tu pensé de la ville ?
Monterey est une ville très agréable et très jolie qui vit principalement du tourisme et de la pêche. Située sur la côte, elle permet de profiter de la mer tous les jours. A celles et ceux qui souhaitent la découvrir, je leur conseille d’aller faire un tour sur le port où l’on peut trouver une multitude de restaurants de fruits de mer ainsi que des petites boutiques de souvenirs, le tout très joliment décoré. Je leur conseille également de visiter l’un des plus grands aquariums au monde et prendre part à des excursions en mer afin d’observer des baleines et d’autres animaux marins. De plus, Monterey se trouvant au centre de la Californie, cela permet de voyager facilement aux alentours. Durant mon séjour, j’ai pu ainsi me rendre à San Francisco plusieurs fois, la ville étant située à quelques heures en voiture de Monterey. Lors de Thanksgiving, j’ai eu la chance de partir visiter Yosemite, le Grand Canyon et Las Vegas. Nous avions réservé un tour bus, ce qui nous a également permis de prendre le temps de profiter du trajet et des paysages. J’ai aussi beaucoup visité la Silicon Valley, le Bixby Creek Bridge, des réserves naturelles comme Point Lobos et Big Sur, deux lieux emblématiques de la région de Monterey, ou encore Santa Cruz où j’ai pu profiter de la célèbre fête foraine. Enfin, à la fin de mon séjour, je me suis rendue au Kansas afin de retrouver des amis rencontrés lors de mon stage linguistique de 1re année.



Quel est ton niveau d’anglais depuis ton retour ?
Bien meilleur ! Ce séjour m’a permis de pratiquer mon anglais à l’oral, mais surtout d’améliorer mon écrit via les nombreux devoirs à rendre. Je pense que la meilleure façon de faire des progrès en anglais est l’immersion dans un pays anglophone. Pratiquer en permanence était ce qu’il me manquait afin de me perfectionner. À l’oral, il y a plein de choses que nous ne pouvons pas apprendre en cours – l’humour, les expressions courantes… – et qu’il est indispensable d’apprendre en territoire anglophone.

Au final, que retiens-tu de ton semestre international ?
Je suis très contente de l’avoir effectué à Monterey. En plus de tout ce que j’ai pu visiter et découvrir, ce voyage m’a également fait murir : se retrouver loin de tous ses repères pendant cinq mois est difficile, mais enrichissant. C’est également une expérience stimulante qui permet de s’ouvrir au monde. Surtout, j’ai eu la chance de rencontrer des personnes extraordinaires qui ont pris le temps de me faire découvrir leur université, leurs amis, leurs familles et une partie de la Californie !


Posté le : 30/08/2018

Établissement privé d'enseignement supérieur technique - Inscription au rectorat de Créteil 094 2144 V - IPSA est membre de IONIS EDUCATION GROUP comme :