Logo supbiotech
  • Accueil
  • Blog
  • « À Sup’Biotech, nous nous intéressons à l’élève en tant qu’individu »

« À Sup’Biotech, nous nous intéressons à l’élève en tant qu’individu »

Nous rencontrer
Pédagogie

L’année 2018-2019 a été riche pour Sup’Biotech. Avant d’attaquer la rentrée avec toujours plus d’ambitions, Vanessa Proux, sa directrice générale, dresse le bilan de ces derniers mois, marqués notamment par l’anniversaire des 15 ans de la formation, et se projette sur les futurs défis passionnants que devra relever l’école des ingénieurs en biotechnologies.


Vanessa Proux


Sup’Biotech a fêté ses 15 ans d’existence en 2019. Comment peut-on résumer cette année forcément particulière ?

Vanessa Proux : Cette année a été aussi dense que satisfaisante ! Dense en activités, car en plus de travailler au quotidien sur l’école pour s’assurer que nos étudiants se sentent bien dans leur formation et acquièrent de manière efficace les compétences visées, nous avons également eu à gérer notre dossier de renouvellement de l’accréditation pour le titre d’ingénieur. Nous avions deux ans pour le préparer et ainsi répondre aux recommandations émises par la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI) en 2016. Cela a demandé beaucoup de travail. De ce fait, la confirmation de notre statut d’école d’ingénieurs au mois de mars a été une grande satisfaction, d’autant qu’elle s’accompagnait des félicitations de la CTI sur tous les efforts fournis par Sup’Biotech pour répondre à ces recommandations dans un délai somme toute assez court.

Évidemment, le fait d’avoir passer le cap des 15 ans d’existence a aussi donné une saveur particulière à cette année 2018-2019. Un anniversaire tous les 5 ans, c’est l’occasion de prendre le temps de réaliser le chemin parcouru. Cette année, nous avons décidé de célébrer à la fois les 15 ans et le renouvellement de l’accréditation. Pour cela, nous avons organisé une journée surprise pour nos étudiants : nous leur avions fait croire qu’ils auraient cours et, à leur arrivée sur le campus le matin, ils ont pu découvrir le programme spécial que nous leur avions préparé. Nous avions notamment organisé une grande chasse aux trésors encadrée par des enseignants et des membres du personnel administratif. Et le soir, près de 70 Anciens les ont également rejoints pour célébrer cet anniversaire autour d’une paëlla géante et d’un feu d’artifice à la grande surprise des étudiants présents ! Les festivités se sont poursuivies avec des ambiances musicales dans les différentes salles de cours. Cette soirée fut aussi l’occasion de célébrer les 10 ans de la première promotion de diplômés de Sup’Biotech : plusieurs Anciens de cette promotion étaient d’ailleurs présents et c’était pour moi un grand plaisir de les revoir. J’apprécie toujours de recroiser des Anciens, mais j’avoue garder une place à part dans mon cœur pour cette première promotion !


Un aperçu de la surprise faite aux étudiants pour l’anniversaire des 15 ans


Justement, les années passent à Sup’Biotech, mais l’on ressent un attachement toujours très fort des étudiants passés par l’école, que ce soit ceux de la première promotion comme celle mise à l’honneur de la dernière remise des diplômes.

C’est vrai et c’est quelque-chose qui nous tient à cœur même si l’école et le nombre de ses étudiants grandissent chaque année. Cette convivialité qui lie les élèves entre eux et avec les membres de l’école est très importante. À Sup’Biotech, nous nous intéressons à l’élève en tant qu’individu et avons toujours plaisir à le découvrir et le connaître au fur et à mesure du cursus. De mon côté, même si je n’enseigne pratiquement plus contrairement aux premières années, je prends encore le temps de suivre certaines activités pédagogiques, notamment les suivis de projets et de stages du Cycle Ingénieur, pour cultiver ce lien précieux avec les étudiants. Et c’est toujours une immense joie que de prendre part à la cérémonie de remise des titres.



Peut-on définir une sorte de portrait-robot de l’étudiant de Sup’Biotech ?

Ce n’est pas une question simple car chaque élève est unique. Certes, Sup’Biotech leur transmet les mêmes enseignements, mais tous les étudiants et toutes les étudiantes de l’école vont approcher la formation de manière différente, selon leur savoir-être et leur personnalité. Pour autant, on arrive tout de même à trouver certaines similitudes. Les étudiants de Sup’Biotech sont ainsi curieux, investis et passionnés par les biotechnologies ainsi que par les sciences du vivant. Ils savent aussi travailler en équipe, aiment partager leurs connaissances, s’entraident régulièrement et s’impliquent dès que possible dans le développement de l’école, comme à travers le lancement de nouvelles associations étudiantes ou le fait de faire passer un nouveau cap à des associations existantes. Un bon exemple, c’est Bio’Campus, l’association qui soutient la stratégie de développement durable du campus. Cette année, elle a battu le record de son nombre d’adhérents, avec plus de 40 membres, pour valoriser tous les espaces verts du campus, créer un jardin et un magnifique potager, organiser une nouvelle très belle édition de la Fête de la Nature… À l’image de l’école, Bio’Campus grandit d’année en année, ce qui est très appréciable à une époque où la question environnementale occupe une place de plus en plus importante dans la société et chez les nouvelles générations.


L’équipe 2019 de Bio’Campus


À propos des projets étudiants, cette année a encore vu l’école briller lors du concours national Coup2boost. C’est un autre motif de fierté pour Sup’Biotech, non ?

Tout à fait ! Comme l’ancrage à l’International, la valorisation des projets de nos étudiants fait partie de nos points forts. Cela fait maintenant quelques années que nos élèves participent à des challenges et concours externes. Ainsi, Coup2boost récompense à chaque édition des équipes de l’école portant un projet innovant. Voir ces jeunes se hisser jusqu’en finale et remporter des prix est toujours une grande source de satisfaction, notamment pour les responsables de Sup’Biotech Innovation Projects (SBIP) qui les accompagnent sur la durée. Cet attachement à la pédagogie par projets se retrouve aussi lors de l’Innovation Challenge Day (ICD), un rendez-vous que nous organisons lors de chaque fin d’année scolaire et qui voit les étudiants de 3e et 4e années se présenter respectivement leurs projets. Le matin, les 4es années évaluent les 3es années selon une grille de compétences et, l’après-midi, les rôles s’inversent. L’événement existe depuis 2016 et, depuis 2018, nous faisons également intervenir un jury composé d’une vingtaine de professionnels – des entreprises partenaires, des Anciens… – pour l’évaluation des projets portés par les 4es années. Et à la fin de l’ICD, le résultat des évaluations permet de remettre des prix aux projets les mieux notés par les étudiants et les professionnels. Ces prix représentent une petite somme d’argent pour aider le projet à se développer ainsi que des lots plus récréatifs, comme des pass pour des escape games et des parcs d’attractions.


L’Innovation Challenge Day 2019

L’équipe du projet innovant Détecte Mon Endo, lauréate de Coup2boost 2019


Au sujet des professionnels, le fait d’être devenu une école d’ingénieurs a-t-il permis à Sup’Biotech d’être encore davantage reconnue par ces derniers ?

Clairement et les sollicitations sont de plus en plus nombreuses. Cela se traduit notamment par la réelle recrudescence des offres de stages et d’emploi publiées sur notre plateforme Jobteaser, par les propositions de professionnels de venir témoigner sur leur métier ou de donner une conférence sur un sujet précis et, évidemment, par leur présence lors de nos différents événements, de l’ICD au Sup’Biotech Career Day, notre Forum Entreprises. L’intérêt pour l’école se développe et nous récoltons le fruit d’un travail fourni depuis plusieurs années. Devenir une école d’ingénieurs nous a ouvert de nouvelles portes et permis de nouer de nouveaux partenariats. D’ailleurs, l’une de nos plus grandes satisfactions de l’année en la matière est d’avoir pu signer un partenariat avec Sanofi. Cela faisait plusieurs années que nous travaillions ensemble, avec de nombreux étudiants pris en stage et des Anciens recrutés, et une présence de Sanofi dans notre conseil de perfectionnement. Ce partenariat est né de la volonté de Philippe Luscan, vice-président Exécutif des Affaires Industrielles Mondiales de Sanofi et parrain de notre promotion 2015, qui a formalisé l’an dernier le souhait de voir Sup’Biotech devenir partenaire officiel de Sanofi au même titre que l’étaient déjà deux autres écoles, l’ENSTBB de Bordeaux et de l’INP, qui propose des formations Bac+2/3 pour les industries pharmaceutiques et cosmétiques. Ce partenariat a été signé dans le cadre d’un événement magnifique, l’exposition l’Usine Extraordinaire organisée au Grand Palais en novembre 2018, destinée à montrer au grand public les usines du futur intégrant la transformation numérique, les innovations robotiques, la réalité virtuelle… Un très beau moment pour l’histoire de l’école.



Le rayonnement de l’école à l’International a aussi évolué ?

Oui et cela se ressent par l’augmentation du nombre de candidatures d’étudiants étrangers qui postulent pour la Summer School et pour venir étudier un semestre ou une année, voire suivre notre cursus en intégralité. Cette reconnaissance nous permet aussi de signer plus facilement de nouveaux partenariats pour des programmes d’échanges avec des universités étrangères qui, du reste, viennent de plus en plus régulièrement visiter nos installations et nous rencontrer à l’occasion de leur passage en France. Ainsi, début juillet 2019, une délégation d’un centre de recherches agronomiques en Chine était présente à Sup’Biotech pour visiter nos laboratoires et échanger avec nos enseignants-chercheurs. Les membres de cette délégation ont tellement été emballés que nous avons aussitôt signer un accord cadre à la fin de leur visite !



À quoi peut-on s’attendre pour l’année 2019-2020 ?

À énormément de choses ! Du côté de la recherche, nous allons continuer à étoffer nos équipes, en recrutant notamment deux nouveaux enseignants-chercheurs, le premier en ingénierie agroalimentaire et le second en chimie des procédés et bio-informatique. Cela va nous permettre de développer encore notre ancrage recherche-formation.

Nous préparons aussi deux nouveaux projets qui feront l’objet d’un prochain audit devant la CTI en septembre. Il s’agit d’une part de notre volonté d’ouvrir une antenne de Sup’Biotech à Lyon, et d’autre part d’ouvrir notre Cycle Ingénieur par la voie de l’apprentissage. Si nous obtenons l’aval de la CTI, nous travaillerons toute l’année pour que ces beaux projets puissent voir officiellement le jour à la rentrée 2020-2021.

Il y aura aussi tous les futurs événements et conférences que nous organiserons, de nouveaux projets étudiants, la vie associative… et n’oublions pas la présence de deux équipes comportant des étudiants de Sup’Biotech lors de la finale de l’International Genetically Engineered Machine competition (iGEM) qui se déroulera cet automne à Boston ! En effet, grâce à la motivation d’une dizaine d’étudiants de Sup’Biotech, l’équipe inter-écoles iGEM IONIS a été relancée cette année et présentera son projet Cinergy qu’elle a monté avec des étudiants des autres écoles d’ingénieurs du Groupe IONIS, à savoir l’EPITA, l’ESME Sudria et l’IPSA. Elle ira aux États-Unis avec l’intention de remporter une médaille comme la nouvelle équipe iGEM Pasteur qui possède aussi parmi ses membres des étudiants de Sup’Biotech. Nous croyons beaucoup au potentiel de ces deux équipes et leur souhaitons déjà bonne chance.


L’équipe iGEM IONIS, en route pour une nouvelle médaille ?

Posté le : 22/08/2019

Établissement privé d'enseignement supérieur technique - Inscription au rectorat de Créteil - IPSA est membre de IONIS Education Group comme :