Logo supbiotech
  • Accueil
  • Blog
  • Semestre International : « La Keimyung University est immense ! »

Semestre International : « La Keimyung University est immense ! »

Semestre International Corée du Sud
International

Comme Céliane et Léa, Antoine Lodiot (Sup’Biotech promo 2021) a aussi eu la chance de vivre un semestre international passionnant lors de sa 3e année. Une expérience passée au sein de la Keimyung University à Dageu (Corée du Sud) qui lui a permis de découvrir une autre culture et d’approfondir ses connaissances scientifiques.


Semestre International Corée du Sud

Antoine (à droite) et ses compagnons de séjour


Comment t’es-tu retrouvé à faire ton semestre international en Corée du Sud ?

Antoine Lodiot : Au moment de formuler mes vœux, je savais que je voulais aller en Asie, un continent que j’avais déjà pu découvrir lors de voyages liés à ma pratique du sport de haut-niveau – j’ai notamment fait partie de l’équipe de France Badminton, de 2005 à 2013. De ce fait, j’avais choisi plusieurs destinations, avec notamment Taïwan, la Malaisie et la Corée du Sud, et c’est finalement ce pays qui m’a été attribué par l’école.

 

De quelle façon décrirais-tu la Keimyung University ?

Ce qui saute en premier aux yeux, c’est sa taille ! Elle est immense, du fait du rassemblement sur le même lieu de plusieurs écoles spécialisées dans tous les domaines. Sur le site, digne d’un grand campus américain, la faculté de médecine cohabite avec des écoles d’ingénieurs, mais aussi avec la faculté des Arts, de Musique, de Sport… C’est assez incroyable de les voir toutes réunies au sein d’un même campus ! D’ailleurs, le personnel en charge des étudiants internationaux nous a fourni un plan du campus pour éviter que l’on se perde.



Quelles démarches as-tu entrepris avant de partir en Corée du Sud ?

Une fois sélectionné, je me suis d’abord inscrit sur le site Ariane pour tous les étudiants qui partent à l’étranger, puis j’ai pris une assurance pour si jamais il m’arrivait quelque chose sur place et préparé une petite trousse de médicaments avec mon médecin généraliste. Ensuite, j’ai commencé à prévoir les choses que j’allais devoir emmener et à faire en sorte que des proches puissent passer à mon appartement pour récupérer le courrier durant mon absence. Pour le logement, j’avais prévu avec Ilona Bismuth, une autre étudiante de Sup’Biotech, de partir deux semaines avant la rentrée afin de faire le tour des agences immobilières sur place. Pour cela, on avait réservé à l’avance un hôtel pour quasiment 10 jours. Je dois dire que les premiers jours ont été plutôt compliqués, les agents immobiliers ne parlant pas ou très peu anglais ! Heureusement, nous avons ensuite pu compter sur l’aide de nos parrains pour enfin trouver un appartement chacun. Nous étions ainsi logés à proximité de l’université et pas très loin l’un de l’autre, si jamais l’un de nous deux avait un problème.

 

Outre la recherche de logement, comment se sont passés tes premiers jours sur place ?

Ils ont été vraiment sympa, justement grâce à l’accueil de nos parrains respectifs dès notre arrivée à l’aéroport. Ils nous ont emmené visiter le centre-ville et nous avons mangé avec eux le soir ainsi que le lendemain. Bien sûr, c’était des plats coréens, tels que le barbecue coréen et le bibimbap. Ils ont été agréablement surpris que l’on sache correctement utiliser des baguettes pour manger ! Ensuite, entre les visites d’appartements, la découverte du centre-ville sans se perdre et de l’université, les deux premières semaines sont passées très vite.

 

De ce fait, ton intégration au sein de l’université s’est aussi bien passée, non ?

Oui et mon parrain a été d’une grande aide. Dès le début, il était présent pour la visite de l’Université, me montrer les différents bâtiments ainsi que les endroits pour manger le midi comme le soir et me donner plein de petites astuces autour du campus ! Une première réunion d’entrée nous a aussi permis de rencontrer de nouvelles têtes, comme les étudiants français venus d’écoles comme l’EPITA, Epitech ou l’ECE, et d’étudiants d’autres pays. De plus, nous avions quelques petites soirées d’intégration proposées par l’université mais aussi par les étudiants eux-mêmes.


Semestre International Corée du Sud


Justement, comment jugerais-tu la vie étudiante ?

Même si les étudiants ne se croisent que très peu sur le campus en raison de sa grande taille, de nombreux événements sont régulièrement organisés, sur le site même de l’université et en dehors : sorties dans un bar, virées au restaurant, balades en vélo, sessions de sport, karaoké… De plus, de nombreuses associations vivent au sein de l’université ce qui permet de faire plein d’activités et surtout des rencontres tout au long du semestre.

 

Quels cours suivais-tu ?

J’ai choisi les cours « Biofood Study », « Food and Culture », « Food and Nutrition » et « Food Glossary ». Comme ils étaient tous en lien avec la nutrition et l’environnement, ils me paraissaient particulièrement intéressants à suivre. De plus, ils étaient en parfait accord avec l’emploi du temps que j’espérais avoir. En effet, je souhaitais pouvoir me libérer assez de temps afin de profiter de mon semestre et découvrir pleinement le pays. Concernant les enseignements en eux-mêmes, ils se sont parfaitement bien déroulés ! Du début à la fin du semestre, je n’ai pas trouvé un seul cours ennuyeux et j’ai apprécié tous les professeurs. Ces derniers étaient d’ailleurs très ouverts à la discussion, ce qui nous permettait de poser des questions et d’approfondir certains sujets à la fin du cours.


Semestre International Corée du Sud


Qu’as-tu pensé de Daegu ?

À notre arrivée avec Ilona, nous avons été surpris du calme qui y régnait. Du moins les deux premiers jours car, au fur et à mesure que l’on y revenait les jours suivants, les gens sortaient beaucoup plus ! C’est ce qui est surprenant avec Daegu : en semaine, la ville est quasiment déserte… et à partir du vendredi soir, on a l’impression que toute la Corée du Sud s’y est donné rendez-vous pour sortir tellement les rues sont bondées ! À part ça, la ville est quand même très moderne, très lumineuse et surtout très propre alors qu’il n’y a absolument aucune poubelle dans les rues. C’est un plaisir de s’y balader.

 

Plus tôt, tu expliquais vouloir profiter de ton semestre pour découvrir le pays. Quel coin as-tu le plus apprécié ?

J’ai effectivement beaucoup voyagé à l’intérieur du pays car il y a énormément de choses à voir ! J’ai adoré ces petits périples et notamment ma visite de la petite île de Jeju qui fait partie d’une des « sept nouvelles merveilles de la nature ». Et lors de ce semestre, j’ai également pu partir à Taïwan, une autre belle découverte.


Semestre International Corée du Sud

Semestre International Corée du Sud

Posté le : 30/09/2019

Établissement privé d'enseignement supérieur technique - Inscription au rectorat de Créteil - IPSA est membre de IONIS Education Group comme :