International : elles ont choisi Sup’Biotech !

International : elles ont choisi Sup’Biotech !
International

De plus en plus d’étudiants effectuent une partie, voire la totalité, de leurs études à l’étranger. Une expérience à l’international qui peut parfois soulever quelques appréhensions au départ, mais qui finit toujours par laisser de merveilleux souvenirs. Sup’Biotech vous propose ainsi de découvrir le parcours de trois de ses étudiantes de 1re année ayant justement fait le choix de rejoindre l’école des ingénieurs en Biotechnologies et de changer d’horizon.


International : elles ont choisi Sup’Biotech !

Partir à l’international pour ensuite pouvoir « travailler n’importe où ! »

Stacey Paley (Sup’Biotech promo 2026) est arrivée en août dernier, de la Région du Nord au Cameroun. Attirée par les matières scientifiques pendant sa scolarité (« en particulier les maths et la physique ! »), elle a rejoint Sup’Biotech Paris pour y devenir ingénieure, avec l’envie de s’orienter vers la recherche et le développement ou dans les cosmétiques, même si « rien n’est encore décidé ». « À Sup’Biotech, les cours sont très intéressants, en particulier les semaines Speak Easy, qui me permettent de progresser rapidement en anglais. J’ai pu très facilement m’intégrer, cela a été simple. » Quand on lui demande ce qui la surprend le plus en France, elle répond immédiatement « les transports toujours bondés » et le fait que « tout le monde fume, ce qui n’est pas le cas dans mon pays ». Malgré cela, elle aime les nombreux musées parisiens et la nourriture, « surtout la livraison car c’est rare chez moi ! » Pour Stacey, étudier à l’étranger « ouvre de nouvelles perspectives, permet de découvrir de nouvelles façons de vivre et d’enseigner. Le début peut être un peu dur, pour se faire des amis directement et en raison de l’éloignement avec la famille qui manque beaucoup, ça ouvre des perspectives. Ça permet de gagner en indépendance. » À l’issue de ses études, elle se verrait bien retourner au Cameroun. « Mais je pourrais travailler n’importe où ! », conclue-t-elle.


International : elles ont choisi Sup’Biotech !

Partir à l’international pour « sortir de sa zone de confort »

Baccalauréat tunisien en poche, Zineb Ben Ayed (Sup’Biotech promo 2026) a commencé ses études supérieures dans la pharmacologie, en Suisse. « Mais ce choix ne me convenait plus, explique-t-elle. En plus, là-bas, la vie étudiante n’était vraiment pas la même qu’en France où il y a plein de jeunes. L’année dernière, j’ai rejoint Sup’Biotech en admission parallèle. Plus tard, je souhaiterais me spécialiser dans la cosmétique ou la recherche et développement dans l’industrie pharmaceutique. Après mes études, je souhaiterais continuer mon parcours à l’étranger pour engranger de l’expérience, pour, à terme, revenir m’installer en Tunisie. Mais comme je suis jeune, autant en profiter, en particulier en France. » Pour Zineb, « Paris est une ville très vivante, avec plein de jeunes et où de nombreux amis tunisiens effectuent leur formation. Il y a plein de monuments à visiter comme l’Opéra ou Le Louvre, sans parler de la cuisine française que j’adore. J’ai l’impression que les Parisiens sont quand même assez stressés… » Un stress qu’elle ne retrouve pas sans sa nouvelle école. « Sup’Biotech donne beaucoup d’importance à ses étudiants internationaux, se réjouit-elle. Au début de l’année, nous avons fait un grand repas tous ensemble et avons un Bureau international, qui nous est dédié et nous guide dans nos démarches administratives. Les autres étudiants sont très chaleureux avec nous et essaient de créer des liens. » Selon Zineb, partir à l’étranger « permet de sortir de sa zone de confort. On apprend à faire tout par soi-même, ses courses, sa cuisine et la gestion de son emploi du temps. On devient indépendant. Quand j’habitais avec mes parents, je ne faisais rien toute seule. Au fur et à mesure, j’ai appris à gérer les problèmes par moi-même. On comprend que personne ne va pouvoir nous aider. Partir permet de découvrir de nouveaux modes de vie et de nouvelles cultures. Ça crée des souvenirs et nous permet de rencontrer de nouveaux amis. Foncez ! N’hésitez pas ! Si on ne part pas quand on est jeune, après ce sera trop tard… »


International : elles ont choisi Sup’Biotech !

Partir à l’international pour « ouvrir les yeux »

Exception à la règle de ce dossier consacré aux étudiant étrangers, Carla Colombini (Sup’Biotech promo 2026) a un profil un peu atypique, puisque cette Française a effectué son lycée au Canada : « Ça m’a beaucoup appris, autant sur le pays que sur moi-même. C’est essentiel de voyager ! Là-bas, tout est très différent, en particulier pour les études : le rapport avec les professeurs n’est pas le même qu’en France ; vous pouvez par exemple devenir ami avec eux. C’est incroyable, alors qu’en France, les professeurs sont plus distants. Au Canada, on a le sentiment qu’ils sont très heureux de ce qu’ils font, épanouis. » Ce qui lui a le plus manqué sur place ? « À part ma famille, la nourriture sans hésiter, notamment le fromage et les pâtisseries. » Alors qu’elle a intégré Sup’Biotech cette année, Carla trouve qu’il est « un peu compliqué de garder le rythme, mais les cours sont très intéressants. Je suis très positivement surprise par l’école et ce qu’elle propose ! » Si pour le moment, elle ne sait pas encore dans quel univers professionnel elle évoluera, une chose est sûre : elle vivra à l’étranger, « si possible au Canada », car elle y a fait de « belles rencontres ». À ceux ont encore des réticences à se lancer dans une expérience à l’étranger, elle les comprend : « C’est un peu ce qui s’est passé pour moi, j’avais très peur de partir et ne savais pas trop ce qu’il allait se passer. Ça été une bonne chose pour moi, et honnêtement, la meilleure décision que j’ai prise. Ça m’a vraiment permis d’ouvrir les yeux et d’apprendre beaucoup de choses que je ne pensais pas pouvoir connaître. Je recommande de partir à 100 %, bien sûr ! »

Témoignages initialement publiés dans le dossier dédié aux étudiants étrangers du Groupe IONIS publiés dans le IONIS Mag 56


International : elles ont choisi Sup’Biotech !

Posté le 24/01/2022

À propos

Sup’Biotech est une école d’ingénieurs spécialisée en Biotechnologies, proche du monde de la Recherche comme du monde de l’Entreprise, qui propose une formation innovante en 5 ans après le bac. Ce cursus permet aux étudiants d’accéder rapidement à des postes à responsabilités, en France comme à l’International, dans les secteurs très porteurs de la santé et la pharmacie, de l’innovation agroalimentaire, de la cosmétologie, de la bio-informatique ou encore de l’environnement. Les études, combinant fondamentaux académiques, projets étudiants et stages en entreprise, sont découpées en deux parties selon la norme européenne : le cycle préparatoire (2 ans) et le cycle ingénieur (3 ans). La formation des ingénieurs en Biotechnologies de Sup’Biotech est labellisée par Medicen Paris Région et Industries and Agro-Ressources (I.A.R.) : Sup’Biotech propose également une filière apprentissage à partir de bac+3, ainsi qu’une formation Bachelor en Biotechnologies, accessible après le bac. Sup’Biotech est un établissement d’enseignement supérieur privé habilité à délivrer le titre d’ingénieur et reconnu par l’État (arrêté du 15/12/14 et B.O du 08/01/15).

  • logo CTI
  • logo IAR
  • logo Certification ISO

Venez nous rencontrer

Établissement privé d'enseignement supérieur technique - Inscription au rectorat de Créteil - Sup'Biotech est membre de IONIS Education Group comme :