Société à mission, nos valeurs et nos engagements

La loi française a souhaité, depuis 2019, reconnaître les entreprises qui, par leur action, au-delà de la satisfaction de leurs parties prenantes (clients, actionnaires, personnels), contribuent à l’amélioration de la société et à la protection de l’environnement avec la qualité de « société à mission ». Ces sociétés se dotent pour cela d’une raison d’être et prennent des engagements sociaux et environnementaux.

Sup’Biotech affirme sa volonté de faire de ses diplômés des ingénieurs conscients de l’impact des Biotechnologies sur l’environnement comme la société.  

Une société à mission à l’image de ses engagements 

Lors de l’été 2021, Sup’Biotech a changé de statut juridique pour devenir une société à mission et renforcer son ambition à former des ingénieurs aussi compétents que responsables. 

Aujourd’hui plus que jamais, il est urgent d’imaginer un autre monde à laisser aux générations futures. C’est pourquoi Sup’Biotech s’engage à concevoir et déployer des programmes de formation qui prennent en compte les enjeux sociétaux, éthiques et environnementaux. 

  • En mobilisant son personnel et ses partenaires, 
  • En favorisant chez ses apprenants l’acquisition du sens des valeurs, des responsabilités et de l’autonomie, du goût pour l’innovation responsable, la créativité et l’esprit d’initiative et d’entre-aide, 
  • En accompagnant les étudiants dans la réalisation d’actions ayant un fort impact de développement durable, 
  • En conduisant une politique sociale visant à accroitre la diversité des origines et des milieux sociaux de ses étudiants, 
  • En initiant une politique de diminution des Gaz à Effet de Serre, de prévention des atteintes à l’environnement, favorisant la biodiversité sur les campus et la qualité de vie des personnels et des élèves. 

Afin de suivre l’exécution de la mission et l’atteinte des objectifs RSE décrits ci-dessus, un comité de mission a été constitué et il est composé de :

  • 2 représentants des élèves du cycle Ingénieur de Sup’Biotech : Justine Rivière (promotion 2024) et Théo Di Piazza (promotion 2023)
  • 1 représentante du personnel administratif : Lara Hajj-Sleimann, chargée des relations internationales
  • 1 représentante du personnel enseignant : Elise Delage, enseignante avec mission de recherche
  • 1 représentant des prestataires (externes) : Valéry Monges, DSI Ionis Education group
  • 1 représentant de l’écosystème des Biotechnologies : Sylvio Bengio, directeur scientifique du Think Tank Adebiotech »

Enfin, afin de pouvoir respecter les engagements pris dans la qualification de société à mission, Sup’Biotech a élaboré un plan d’actions réparties sur 5 axes stratégiques :

  • Gouvernance
  • Formation
  • Recherche
  • Environnement
  • Politique sociale et ancrage territorial

Ces axes sont ceux du label DD&RS porté par la Conférence des Grandes Ecoles (CGE) et France Universités (Conférence des Présidents d’Universités). 

RAISON D’ÊTRE

Au carrefour des sciences du vivant et des mutations technologiques, les Biotechs ont pris une place croissante dans nos mondes tant elles touchent à l’essentiel de la vie des sociétés et des individus.

Sup’Biotech, l’école d’ingénieur·e·s en Biotechnologies, est née de cette mutation profonde et avec la volonté de former des professionnels de haute réputation qui soient aussi des citoyens conscients de leurs responsabilités humaines et environnementales.

En harmonie avec les valeurs clés du Groupe IONIS auquel l’école appartient, l’objectif est de former avant tout des ingénieurs pluridisciplinaires, internationaux, créatifs et innovants.

Vanessa Proux, Directrice Générale

Lutter contre les Violences Sexistes et Sexuelles (VSS)

En 2018, Frédérique Vidal, Ministre de l’enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et Marlène Schiappa ont lancé la campagne « Stop aux violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur ». Soutenue par les conférences des établissements dont la Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d’ingénieurs, celle-ci prévoit de mettre en place progressivement des campagnes de sensibilisation et des cellules d’accueil et d’écoute dans tous les établissements.   

A la suite de cette annonce, Sup’Biotech a nommé pour son campus une référente égalités, Cécile Vermot, sociologue et enseignante-chercheuse en Sciences Humaines et Sociales à Sup’Biotech avec pour missions :   

  • de mettre en place des ateliers de sensibilisation thématiques annuels sur les VSS et les discriminations, 
  • d’organiser des évènements co-créés avec les élèves et les associations de Sup’Biotech tout au long de l’année,    
  • de mettre en place une cellule d’aide et d’écoute
    Les élèves victimes ou témoins d’une situation de violences sexistes, sexuelles, homophobes ou discriminantes peuvent utiliser la plateforme : https://supbiotech.signalement.net afin de témoigner, de se confier, d’être accompagné.es et écouté.es.   

Ce dispositif s’attache particulièrement à lutter contre les violences sexistes, sexuelles, homophobes et aux discriminations. Ces violences peuvent donner lieu à une sanction disciplinaire à Sup’Biotech, indépendante de la mise en œuvre de poursuites pénales.  

Contact référente égalité

Cécile Vermot 
[email protected]

La démarche qualité 

Sup’Biotech est engagée dans une démarche qualité et depuis mars 2021, les programmes d’enseignement du campus parisien sont certifiés ISO9001 : v2015.

Les programmes d’enseignement du campus Lyonnais sont également certifiés depuis février 2022.  

Pourquoi ? 

La démarche qualité a pour objectif d’améliorer le fonctionnement et le savoir-faire de notre école en orientant notre stratégie en fonction des attentes de nos parties prenantes, à savoir notre personnel, nos étudiants, nos entreprises et universités partenaires et nos organismes de tutelle. Cette démarche est axée sur la formation de nos élèves et englobe l’ensemble des processus et activités qui y contribuent. De plus, cette démarche nous permet de répondre aux attentes de la Commissions des Titres d’Ingénieurs (CTI). 

Comment ? 

Les grandes étapes de notre démarche qualité sont les suivantes : 

  • La formalisation de nos processus sous forme d’une « cartographie » permettant de définir l’enchaînement des tâches et le rôle de chacun par rapport aux autres ; 
  • Le suivi et le traitement des dysfonctionnements et des opportunités de progrès attestant de notre implication dans une démarche d’amélioration continue ; 
  • La mise en place d’indicateurs et d’objectifs qualité mesurant la satisfaction de nos élèves ; 
  • La réalisation d’audits internes permettant d’évaluer l’efficacité et la performance du système de management de la qualité ; 
  • La sensibilisation et la formation du personnel contribuant à l’implication de chacun dans la démarche. 

Qui ? 

Mme Vanessa Proux, directrice générale de Sup’Biotech, intègre le SMQ dans la stratégie globale de l’école et donne les moyens de sa mise en œuvre. À ce titre, elle a élaboré un organigramme qualité, défini des objectifs clairs et rédigé une charte qualité qui témoigne d’une volonté de changement, d’implication et d’engagement à répondre aux attentes de nos parties intéressées. 

La responsable de la qualité, Mme Maud Roca, met en œuvre la démarche et anime le comité de pilotage composé des pilotes de processus. 

L’ensemble des acteurs, qu’il s’agisse des personnels administratifs ou techniques, des enseignants, des enseignants-chercheurs et des étudiants participe à un comité qualité afin de piloter et de faire vivre la démarche au quotidien. 

Contact référente qualité

Maud Roca 
[email protected] 

Engagement DD&RS Sup’Biotech

L’article 55 de la loi Grenelle I, promulguée le 3 août 2009, impose à tous les établissements d’enseignement supérieur de mettre en place un comité de pilotage Développement Durable et Responsabilité Sociétale (DD&RS) sous la dénomination « Plan Vert ». Ce Plan Vert est composé de cinq axes stratégiques (Gouvernance, Enseignement et Formation, Recherche et Innovation, Environnement, Politique Sociale) et permet de définir la politique globale DD&RS de l’établissement.

En 2015, Sup’Biotech décide de formaliser les différentes initiatives déjà existantes, en matière de développement durable, en se dotant de son comité de pilotage DD&RS. Ce comité se compose de personnels administratifs ou techniques, d’enseignant.e.s et enseignant.e.s-chercheur.e.s ainsi que d’élèves, membres de l’association Biocampus (association écologique pour le campus Sup’Biotech et EPITA). Il a pour objectifs principaux : d’élaborer, de mettre en œuvre et d’évaluer un plan d’actions en conformité avec le référentiel DD&RS CPU CGE, sous l’égide d’une référente DD&RS : Charlotte Helbecque, Enseignante en Science du Vivant.

En 2021, Sup’Biotech change de statut juridique et devient une société à mission afin d’affirmer son engagement en matière de RSE et signe l’accord de Grenoble lors de la COP2 Etudiante, organisée par la Convention pour la Transition des Etablissements du Supérieur (CTES).

D’un point de vue concret, Sup’Biotech s’engage notamment dans les projets suivants :

  • Valoriser l’engagement des élèves, des enseignant.e.s et du personnels administratifs et techniques ;
  • Intégrer des modules et des projets en lien avec le développement durable dès la première année du cycle préparatoire et jusqu’à la dernière année du cycle ingénieur ;
  • Développer des indicateurs pour une recherche compatible avec les enjeux socio-écologiques ;
  • Optimiser le système de tri des déchets, agir pour la protection de la biodiversité et proposer une offre de restauration issue d’une agriculture raisonnée ;
  • Lutter contre toutes les formes de discrimination et contre les violences sexuelles et sexistes.

Contact référente DD&RS

Charlotte Helbecque
[email protected] 

Établissement privé d'enseignement supérieur technique - Inscription au rectorat de Créteil - Sup'Biotech est membre de IONIS Education Group comme :