Le secteur de la cosmétique

Les biotechnologies permettent au secteur de la cosmétique de faire des progrès dans le domaine du bien-être : lutte contre le vieillissement, peaux artificielles, produits plus naturels…

Exemples concrets

Luttes contre le vieillissement

Par exemple, il est possible de lutter contre le vieillissement prématuré grâce à des défenses antioxydantes. Il existe deux types d’antioxydants :

  • les antioxydants naturellement présents dans notre organisme,
  • les antioxydants apportés par notre alimentation, qui comprennent les vitamines C et E, les caroténoïdes, le sélénium et les polyphénols par exemple.

En vieillissant, le corps ne parvient plus à produire des quantités d’antioxydants nécessaires pour lutter contre la hausse des radicaux libres. L’une des solutions à ce problème est d’étudier la capacité antioxydante totale d’un aliment donné.

secteur cosmétique biotechnologie

Peaux artificielles

L’ingénierie cutanée a fait de grands progrès, son premier enjeu de santé publique concerne les grand·e·s brûlé·e·s dont les lésions exigent un remplacement partiel ou quasi total de la peau.

La culture de cellules permet d’obtenir en quelques semaines, à partir d’un prélèvement de tissu sain, plusieurs mètres carrés de tissus (épiderme ou derme) et de réaliser des autogreffes chez le/la patient·e.

Des peaux artificielles sont utilisées pour différentes applications :

  • la reconstruction des séquelles de brûlures,
  • les tests en dermato – cosmétique,
  • la recherche fondamentale sur les propriétés de la peau,
  • la préparation des peaux artificielles consiste à construire une matrice extracellulaire qui sera colonisée par les différentes cellules cutanées afin de produire à terme un tissu parfaitement biocompatible. Enfin l’utilisation des cellules souches est une alternative à l’obtention de peaux artificielles.

Produits cosmétiques plus naturels

Les concepts des macroalgues et les microalgues constituent des ressources plus naturelles pour développer des produits cosmétiques.

Partenaire

La Cosmetic Valley, premier centre de ressources mondial de la parfumerie cosmétique en matière de savoir-faire, de recherche et de formation.

Conférence

Dermo-cosmétique : les nouveaux enjeux de la R&D !

Métiers

Chargé de produit

Sa mission consiste à mettre en place la stratégie de vente d’un produit, un procédé ou un service.

Ingénieur marketing et innovation

Son rôle consiste à porter un concept nouveau jusqu’à sa première réalisation. Il propose une définition du produit et conçoit les plans d’actions commerciales et les campagnes promotionnelles.

Les autres secteurs des biotechnologies

À propos

Sup’Biotech est une école d’ingénieur spécialisée en Biotechnologies à Paris et à Lyon, proche du monde de la Recherche comme du monde de l’Entreprise, qui propose une formation innovante en 5 ans après le bac. Ce cursus permet aux étudiants d’accéder rapidement à des postes à responsabilités, en France comme à l’International, dans les secteurs très porteurs de la santé et la pharmacie, de l’innovation agroalimentaire, de la cosmétique, de la bio-informatique ou encore de l’environnement. Les études, combinant fondamentaux académiques, projets étudiants et stages en entreprise, sont découpées en deux parties selon la norme européenne : le cycle Bachelor of Biotechnology (3 ans) et le cycle Expertise (2 ans). La formation des ingénieurs en Biotechnologies de Sup’Biotech est labellisée par Medicen Paris Région et Industries and Agro-Ressources (I.A.R.).
Sup’Biotech propose également une filière apprentissage à partir de bac+3, ainsi qu’une formation Bachelor en Biotechnologies, accessible après le bac. Sup’Biotech est un établissement d’enseignement supérieur privé habilité à délivrer le titre d’ingénieur et reconnu par l’État (arrêté du 15/12/14 et B.O du 08/01/15).

  • logo CTI
  • logo IAR

Venez nous rencontrer

Établissement privé d'enseignement supérieur technique - Inscription au rectorat de Créteil - Sup'Biotech est membre de IONIS Education Group comme :