Des franchises pour les malades

Actu Technologique
Actu. technologique

Dépenses de soins : en 2008, 4 franchises de 10 euros par an, Les Echos.fr 28/05/07

Roselyne Bachelot, ministre de la santé, a annoncé, hier soir, que les franchises médicales voulues par Nicolas Sarkosy pour responsabiliser les patients ne s’appliqueraient pas avant 2008. Le ministre compte sur  la TVA sociale.

La ministre de la santé, Roselyne Bachelot, a confirmé, hier soir, sur Europe1, que le comité d’alerte allait « probablement » intervenir, demain ou mercredi, pour demander des mesures de redressement immédiates en raison d’un probable dérapage des dépenses de l’assurance-maladie, d’environ 2 milliards d’euros.

Elle a néanmoins tenu à dédramatiser cette annonce : « je ne prévois pas de déremboursements« , a-t-elle assuré en souhaitant « rester dans le cadre des mesures de maîtrise médicalisée« , telles que le contrôle des prescriptions d’arrêts-maladie, le développement des génériques ou encore le respect des règles de remboursement des affections de longue durée (cancer, diabète, etc.), des mesures qui n’ont « pas été suffisamment mises en oeuvre« .

De fait, quatre franchises de 10 euros ne suffiraient pas, loin de là, à éponger le déficit (5.9 milliards d’euros en 2006), puisque la CNAM estime qu’à 25 euros, les franchises rapporteraient environ 1,8 milliards d’euros. Et que les économies réalisées « seront dédiées » à une meilleure prise en charge des soins optiques et dentaires.

Posté le 01/06/2007

À propos

Sup’Biotech est une école d’ingénieur spécialisée en Biotechnologies à Paris et à Lyon, proche du monde de la Recherche comme du monde de l’Entreprise, qui propose une formation innovante en 5 ans après le bac. Ce cursus permet aux étudiants d’accéder rapidement à des postes à responsabilités, en France comme à l’International, dans les secteurs très porteurs de la santé et la pharmacie, de l’innovation agroalimentaire, de la cosmétique, de la bio-informatique ou encore de l’environnement. Les études, combinant fondamentaux académiques, projets étudiants et stages en entreprise, sont découpées en deux parties selon la norme européenne : le cycle Bachelor of Biotechnology (3 ans) et le cycle Expertise (2 ans). La formation des ingénieurs en Biotechnologies de Sup’Biotech est labellisée par Medicen Paris Région et Industries and Agro-Ressources (I.A.R.).
Sup’Biotech propose également une filière apprentissage à partir de bac+3, ainsi qu’une formation Bachelor en Biotechnologies, accessible après le bac. Sup’Biotech est un établissement d’enseignement supérieur privé habilité à délivrer le titre d’ingénieur et reconnu par l’État (arrêté du 15/12/14 et B.O du 08/01/15).

  • logo CTI
  • logo IAR
  • logo Certification ISO

Venez nous rencontrer

Établissement privé d'enseignement supérieur technique - Inscription au rectorat de Créteil - Sup'Biotech est membre de IONIS Education Group comme :