Les étudiants reviennent sur leurs stages

Événements
Entreprise

Petit recueil de tendances et réactions des élèves de l’école

De la 3e à la 5e année, les stages qui ponctuent la scolarité des étudiants de Sup’Biotech sont des étapes déterminantes de leur professionnalisation et de leur choix de carrière.

Arnaud Kervarec, le directeur des relations entreprises de l’école, relève quelques tendances significatives : « Les stages à l’étranger ont augmenté de 10 % environ, ce qui montre que le profil des étudiants s’internationalise. Le domaine « santé/pharma est toujours bien représenté. On peut également noter une évolution sensible des marchés plus jeunes comme l’environnement, la cosmétique, et l’agroalimentaire. Dès la troisième année, on peut voir l’apparition de stages en production/qualité. »

Au-delà des tendances, pour Vanessa Proux, la directrice de Sup’Biotech, « les stages proposés par l’école offrent une riche palette de possibilités : de postes de chefs de produits à des postes de responsables R&D en passant par des postes d’ingénieurs « qualité » , nos étudiants évoluent pendant leurs stages dans des entreprises phares de leur secteur ou bien dans des start-ups innovantes au cœur de l’actualité des biotechnologies »

Quelques témoignages d’étudiants…

Maxime Pauchet, 4e année, Marketing – Environnement

2neuroscience.jpg« J’ai réalisé mon stage de 4e année dans un cabinet de marketing, THA Conseil, dans lequel j’ai pu développer une nouvelle méthode d’interview en utilisant les nouvelles technologies du marketing : neurosciences, marketing de l’émotion, marketing de la permission et sciences cognitives… Développer un nouveau service, en relation avec les sciences, requière de nombreuses connaissances, un grand travail de recherche et d’organisation. Mener un projet comme celui-là m’a permis de vraiment entrer au cœur de la gestion d’une entreprise et de véritablement m’atteler à un projet du début à la fin. »

Faustine Calvarin, 5e année, Production – Agro-alimentaire

2couche.jpg« Je suis actuellement en stage de fin d’étude en tant qu’ingénieure qualité chez Génération Plume, jeune start-up réalisant des culottes-couches innovantes, éco-conçues et designées pour bébés. Je travaille en collaboration avec tous mes collègues afin de standardiser les activités de la société, mettre en place des contrôles sur les matières et enfin développer une traçabilité « transparente » sur le devenir et l’origine de nos produits. Dans la qualité, vous devez être au cœur de l’activité et vous entretenir avec chacun : un vrai enjeu relationnel qui est pour moi essentielle dans la réalisation de mon travail. Travailler en start-up est d’autant plus enrichissant que vous êtes l’expert dans votre domaine. Cela permet de développer ses compétences et « sa créativité » de manière exponentielle. Il faut savoir prendre des décisions et réagir face aux problèmes rapidement et efficacement. »

Samuel Juillot, 4e année, R&D – Santé

2biogaz.jpg« J’ai effectué mon stage de 4e année au sein de l’entreprise Fertigaz, en tant qu’assistant responsable R&D. Cette entreprise fait de la valorisation des déchets par la méthanisation. J’étais chargé de projet sur la toxicité des Acides Gras Volatiles dans le processus de production de biogaz. Ce stage m’a permis de mettre en pratique les notions de gestion de projet et de management, avec notamment la prise en charge d’un laborantin. »

Florie Ayoul, 5e année, Marketing – Santé

2oncologie2.jpg« Chez Pierre Fabre Médicament, je réalise mon stage en tant que chef de produit international en oncologie. Ce stage passionnant m’amène à rencontrer de nombreux acteurs du marketing, de la communication mais aussi du domaine médical. Chaque jour, le travail est différent et j’ai la chance de pouvoir mettre en avant mes compétences acquises durant mon cursus à Sup’Biotech ou durant mes stages précédents. »

Posté le 11/05/2011

À propos

Sup’Biotech est une école d’ingénieurs spécialisée en Biotechnologies, proche du monde de la Recherche comme du monde de l’Entreprise, qui propose une formation innovante en 5 ans après le bac. Ce cursus permet aux étudiants d’accéder rapidement à des postes à responsabilités, en France comme à l’International, dans les secteurs très porteurs de la santé et la pharmacie, de l’innovation agroalimentaire, de la cosmétologie, de la bio-informatique ou encore de l’environnement. Les études, combinant fondamentaux académiques, projets étudiants et stages en entreprise, sont découpées en deux parties selon la norme européenne : le cycle préparatoire (2 ans) et le cycle ingénieur (3 ans). La formation des ingénieurs en Biotechnologies de Sup’Biotech est labellisée par Medicen Paris Région et Industries and Agro-Ressources (I.A.R.) : Sup’Biotech propose également une filière apprentissage à partir de bac+3, ainsi qu’une formation Bachelor en Biotechnologies, accessible après le bac. Sup’Biotech est un établissement d’enseignement supérieur privé habilité à délivrer le titre d’ingénieur et reconnu par l’État (arrêté du 15/12/14 et B.O du 08/01/15).

  • logo CTI
  • logo IAR
  • logo Certification ISO

Venez nous rencontrer

Établissement privé d'enseignement supérieur technique - Inscription au rectorat de Créteil - Sup'Biotech est membre de IONIS Education Group comme :