Devenir ingénieur production dans une industrie cosmétique

Événements
Entreprise

Amélie Grimoin (Sup’Biotech promo 2012), étudiante de la majeure production et mineure cosmétique, réalise son stage de fin d’études chez Guerlain en production. Interview.

Au cours de cette interview, Amélie Grimoin (Sup’Biotech promo 2012) explique comment elle a été amenée à s’intéresser à la production en cosmétique, la manière dont Sup’Biotech lui a donné les atouts pour réussir ses stages dans ce domaine et le développement de sa vocation d’ingénieur production dans l’industrie cosmétique.

Comment en es-tu venue à t’intéresser à la production en cosmétique ?

Après avoir réalisé mon stage de 4e année chez L’Oréal par intérêt pour la cosmétique, j’ai découvert le monde de la production, le management, la planification, le rendement, ce qui m’a beaucoup intéressée. J’ai donc voulu continuer à approfondir ces connaissances dans une nouvelle industrie cosmétique.

En quoi consiste ton stage chez Guerlain ?

A mon poste en ingénierie de production chez Guerlain en production, je m’occupe des projets d’optimisation des lignes de conditionnement parfums, c’est à dire de trouver des solutions permettant de respecter les délais imposés par les clients, de réduire les stocks, d’être compétitif, de réaliser un produit de qualité qui réponde aux exigences du client. Ceci grâce à plusieurs outils de planification, d’ordonnancement, dans le but d’atteindre l’objectif de flux tirés.

Egalement, suite à l’instauration par la Communauté européenne de nouvelles normes qualité concernant les pratiques de fabrication dans l’industrie cosmétique, plusieurs actions doivent être menées. Mes missions portent sur plusieurs aspects dont l’intervention sur l’organisation de la fabrication des parfums et le suivi du personnel dans les changements nécessaires. Tout cela afin de garantir la sécurité du produit, la sécurité du consommateur, et en dernier lieu l’image de la marque.

Quels atouts t’a donné la formation délivrée à Sup’Biotech ?

Tout d’abord, Sup’Biotech nous enseigne des connaissances générales et solides à la fois sur des matières fondamentales (telles que la biologie, la chimie organique, la physiologie, les mathématiques…) ainsi que sur les aspects professionnels de production, de R&D, de marketing… Cette complémentarité est très importante et permet, une fois que l’on se spécialise en 3e année, de mieux agir dans les projets sur lesquels on est amené à intervenir au cours de nos stages. En effet, nous sommes capables de comprendre les différents aspects d’un projet, et ainsi de mieux suivre son fonctionnement global et de mieux interagir avec ses divers acteurs.

Lors de ma formation à Sup’Biotech, nous avons utilisé et appris en cours des outils de production tels que le diagramme de Gantt, la méthode PERT, le Lean Management, le SMED etc. Ces instruments m’ont beaucoup aidé à comprendre le fonctionnement des usines, à utiliser d’emblée la bonne terminologie et à agir rapidement. De plus, grâce aux nombreuses présentations faites en cours, nous sommes à l’aise à l’oral lorsqu’il s’agit d’exposer nos idées ou nos avancées aussi bien devant un groupe travaillant sur une ligne de parfum que devant un comité de direction.

Que t’apporte ton stage ?

Toutes les missions que j’ai décrites précédemment me permettent d’avoir des responsabilités, d’être autonome dans mes projets. J’ai appris que la communication inter-service était très importante et que c’est grâce à cela que les projets peuvent avancer. Il faut avoir l’esprit d’équipe, nous travaillons pour la même maison et devons avancer ensemble.

La présence sur le terrain est essentielle : nous avons beau chercher à réaliser de nombreuses actions pour améliorer la vie des employés, si nous ne comprenons pas leur façon de travailler, nos projets tombent à l’eau car ils ne seront jamais suivis. Il est important de les impliquer, d’avoir leur avis, d’établir une interaction chaque jour avec eux pour pouvoir identifier réellement leurs besoins et les accompagner au quotidien lorsque nous mettons les projets en place. Après ce stage, je souhaiterais devenir Ingénieur Production dans une industrie cosmétique.

Posté le 24/04/2012

À propos

Sup’Biotech est une école d’ingénieurs spécialisée en Biotechnologies, proche du monde de la Recherche comme du monde de l’Entreprise, qui propose une formation innovante en 5 ans après le bac. Ce cursus permet aux étudiants d’accéder rapidement à des postes à responsabilités, en France comme à l’International, dans les secteurs très porteurs de la santé et la pharmacie, de l’innovation agroalimentaire, de la cosmétologie, de la bio-informatique ou encore de l’environnement. Les études, combinant fondamentaux académiques, projets étudiants et stages en entreprise, sont découpées en deux parties selon la norme européenne : le cycle préparatoire (2 ans) et le cycle ingénieur (3 ans). La formation des ingénieurs en Biotechnologies de Sup’Biotech est labellisée par Medicen Paris Région et Industries and Agro-Ressources (I.A.R.) : Sup’Biotech propose également une filière apprentissage à partir de bac+3, ainsi qu’une formation Bachelor en Biotechnologies, accessible après le bac. Sup’Biotech est un établissement d’enseignement supérieur privé habilité à délivrer le titre d’ingénieur et reconnu par l’État (arrêté du 15/12/14 et B.O du 08/01/15).

  • logo CTI
  • logo IAR
  • logo Certification ISO

Venez nous rencontrer

Établissement privé d'enseignement supérieur technique - Inscription au rectorat de Créteil - Sup'Biotech est membre de IONIS Education Group comme :