Découvrez l’équipe de Sup’Biotech : Agnès Saint-Pol, enseignante-chercheuse

L'actu par les élèves
Evénements
Pédagogie

Si Sup’Biotech existe depuis 10 ans, c’est grâce à ses étudiants passionnés mais aussi à son équipe. Aujourd’hui, Agnès Saint-Pol, enseignante-chercheuse en biochimie et biologie, passe le test de l’interview souvenirs. On y parle de recherche, de Nutriset et d’étincelles dans le regard des étudiants.

supbiotech_10_ans-agnes.jpgQuelle est votre date d’arrivée à Sup’Biotech ?
Je suis arrivée en septembre 2006 comme intervenante professionnelle. Je travaillais dans une société, PiLeJe, et venais juste une heure et demie par semaine pour faire des cours de biologie cellulaire aux 3es années. Chez PiLeJe, j’étais chargée de recherche dans le domaine de la nutrition et faisais de la formulation de compléments alimentaires. Un an après, Vanessa Proux, la directrice de l’école, a voulu créer des postes de professeurs permanents et m’en a proposé un que j’ai accepté. Et vu que j’aimais beaucoup l’enseignement, j’ai accepté ! Aujourd’hui, j’enseigne la biologie cellulaire en 3e année et la biochimie en 2e année.

Passer de chargée de recherche à professeur, ça change beaucoup de choses ?
Oui, surtout dans la finalité du travail. Ce que j’aime bien dans l’idée d’enseigner, c’est de pouvoir faire partager ses connaissances, de pouvoir essayer de faire progresser et avancer des étudiants. C’est vraiment l’idée de transmission qui me plait et que je n’avais pas dans mon ancien travail.

Exercez-vous une autre activité en parallèle de l’enseignement ?
Je suis enseignante-chercheuse, c’est-à-dire que j’ai rejoint le pôle de recherche de l’école. Dans ce cadre-là, je travaille avec les étudiants et une entreprise qui s’appelle Nutriset et qui fabrique des aliments thérapeutiques à destination des enfants qui souffrent de malnutrition.

Quel est votre meilleur souvenir à Sup’Biotech ?
Ce que je peux dire, c’est que j’ai certains face-à-face avec des étudiants en cours qui me remplissent de joie ! Quand je vois que, dans leurs yeux, il y a une espèce d’étincelle, que leur curiosité est attisée, ça répond à ce que j’attends d’eux : avoir de l’intérêt pour les sciences du vivant. J’ai la chance d’être dans une école où ces sciences-là sont les matières que les étudiants aiment le plus, et j’ai encore plus de chance de les enseigner. Et donc, quand je sens que les étudiants se posent des questions et réfléchissent, ça me fait plaisir.
Un autre bon souvenir, c’est l’arrivée des étudiants en 4e et 5e année : ils ont évolué et sont partis pour avoir une bonne situation. C’est comme quand je fais des visites de stages et, qu’en face de moi, j’ai des maîtres de stage qui me font des retours très positifs. Quand on sent que ce retour implique la formation, ça procure de la satisfaction.

Depuis votre arrivée, qu’est-ce qui a le plus changé à Sup’Biotech ?
D’abord, l’école a beaucoup grandi ! Ensuite, je dirais que ce sont la quantité et la qualité des travaux pratiques. Il y a aussi le réseau créé avec les entreprises de biotechnologies qui fait beaucoup évoluer l’école.

Selon vous, à quoi ressemblera Sup’Biotech en 2024 ?
Je pense que la recherche sera encore plus développée et définitivement implantée. Je pense aussi qu’on continuera toujours à bien placer nos étudiants à la sortie de l’école. Et j’espère que les entités de technologies – qui sont souvent des structures de petite taille – vont prendre de l’essor pour que cela valide davantage la nécessité des formations en biotechnologies.

Si vous deviez résumer ces dix premières années en quelques mots ?
« Connaissances » et « savoir être ». Je crois que les entreprises apprécient nos étudiants parce qu’on s’appuie sur ces deux axes de formation : on apporte des connaissances, une démarche de travail et de réflexion ; mais on est aussi attaché à ce qu’ils sont dans le monde professionnel. Comme on reste une école à taille humaine, on a les moyens pour encadrer individuellement les étudiants. Cela fait partie des points forts de l’école.

Posté le 01/04/2014

À propos

Sup’Biotech est une école d’ingénieurs spécialisée en Biotechnologies, proche du monde de la Recherche comme du monde de l’Entreprise, qui propose une formation innovante en 5 ans après le bac. Ce cursus permet aux étudiants d’accéder rapidement à des postes à responsabilités, en France comme à l’International, dans les secteurs très porteurs de la santé et la pharmacie, de l’innovation agroalimentaire, de la cosmétologie, de la bio-informatique ou encore de l’environnement. Les études, combinant fondamentaux académiques, projets étudiants et stages en entreprise, sont découpées en deux parties selon la norme européenne : le cycle préparatoire (2 ans) et le cycle ingénieur (3 ans). La formation des ingénieurs en Biotechnologies de Sup’Biotech est labellisée par Medicen Paris Région et Industries and Agro-Ressources (I.A.R.) : Sup’Biotech propose également une filière apprentissage à partir de bac+3, ainsi qu’une formation Bachelor en Biotechnologies, accessible après le bac. Sup’Biotech est un établissement d’enseignement supérieur privé habilité à délivrer le titre d’ingénieur et reconnu par l’État (arrêté du 15/12/14 et B.O du 08/01/15).

  • logo CTI
  • logo IAR
  • logo Certification ISO

Venez nous rencontrer

Établissement privé d'enseignement supérieur technique - Inscription au rectorat de Créteil - Sup'Biotech est membre de IONIS Education Group comme :