Ap’Eco, projet lauréat de l’Innovation Battle de Sup’Biotech

Ap’Eco, projet lauréat de l’Innovation Battle de Sup’Biotech !
L'actu Biotech par les élèves
Pédagogie
Projets et Recherche

Organisée au mois de juillet sur le campus parisien de l’école, l’Innovation Battle de Sup’Biotech mettait à l’honneur les projets innovants (les fameux SBIP) portés en équipes par les étudiants de 4e année.

S’affrontant dans la joie et la bonne humeur, les futurs ingénieurs en Biotechnologies ont ainsi pu profiter de cette journée pour présenter une affiche de leur projet et surtout prendre part à une soutenance devant leurs camarades et un jury associant professionnels et membres du corps pédagogique de l’école.

En attendant de pouvoir vous présenter régulièrement certains de ces projets ambitieux au fil des mois, Sup’Biotech vous propose déjà de découvrir Ap’Eco, le grand gagnant de cette édition 2021 avec pas moins de trois distinctions : le prix du jury étudiants, le coup de cœur du jury pro et le prix de la meilleure affiche !


Ap’Eco, projet lauréat de l’Innovation Battle de Sup’Biotech !


À l’instar du projet Leg’Gloûtons présenté par des étudiants de Sup’Biotech lors de la toute première participation de l’école à l’incontournable concours Ecotrophelia, le projet Ap’Eco est un SBIP lié à l’agroalimentaire. Sauf qu’ici, les légumes ne servent pas à faire des pâtes destinées aux enfants mais une boisson rafraîchissante pour les plus grands ! En effet, ce projet porté par cinq étudiantes de la promotion 2022 souhaite devenir une alternative innovante à la bière et au cidre au moment de l’apéritif. Un défi en très bonne voie sur lequel revient Eline Rondey, étudiante de la Majeure Marketing & Management des produits en charge des parties marketing et régulation au sein de l’équipe !


Ap’Eco, projet lauréat de l’Innovation Battle de Sup’Biotech !

Comment se présente Ap’Eco ?

Eline Rondey : C’est une boisson apéritive innovante qui présente un faible degré d’alcool. Elle n’est pas gazeuse et, surtout, elle est faite à partir de légumes invendus comme la carotte ! L’idée nous est venue en janvier 2020 : nous voulions imaginer une boisson d’apéro qui pourrait plaire aux personnes allergiques au gluten ou à celles qui n’aiment tout simplement pas forcément les boissons gazeuses. C’est là où repose l’innovation, plus que dans l’exploitation de la fermentation en tant que telle.

Depuis quand travaillez-vous sur le projet ?

Une fois le concept trouvé, on a tout de suite commencé à travailler dessus, via notamment les semaines consacrées aux SBIP à Sup’Biotech, mais aussi sur notre temps libre. Nous avions vraiment à cœur d’avancer un maximum en laboratoire afin de pouvoir justement présenter notre boisson lors de l’Innovation Battle. Pour l’événement, nous avions même réalisé des crackers à partir de pulpes de carottes pour proposer un véritable accompagnement apéritif eco-friendly digne de ce nom !


Ap’Eco, projet lauréat de l’Innovation Battle de Sup’Biotech !

Où en est le produit aujourd’hui ?

Pour le moment, le process de fermentation de notre produit est validé même si l’on va encore chercher à l’optimiser pour obtenir le meilleur goût possible. On souhaite aussi atteindre un degré d’alcool inférieur à 6° – nous n’en sommes pas loin – et relever le défi de la conservation. En effet, aujourd’hui, nos boissons peuvent tenir environ deux semaines, mais on voudrait que cette durée soit plus importante pour la rendre plus pratique pour les consommateurs. Et, bien entendu, nous comptons utiliser une méthode naturelle pour arriver à nos fins. Enfin, nous réfléchissons déjà à l’après. On pense ainsi à faire des déclinaisons selon les saisons, comme une boisson plus « spicy » pour la saison des fêtes de fin d’année. Et nous avons déjà pour objectif de nous procurer nos carottes à travers un réseau de producteurs locaux. Il faut savoir que bon nombre de carottes ne sont pas destinées à la vente car elles ont un aspect abîmé, une couleur différente, etc. Avec Ap’Eco, nous souhaitons les revaloriser !

En parlant de goût, à quoi doit-on s’attendre en buvant votre breuvage ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, cela n’a pas le goût de carotte : on se rapproche plus de la bière, de la levure. Et, si l’on se réfère aux personnes qui ont pu la tester durant l’Innovation Battle, elle a déjà plutôt bon goût ! (rires)


Ap’Eco, projet lauréat de l’Innovation Battle de Sup’Biotech !

Comment définirais-tu ton rôle au sein de l’équipe ?

Jusqu’à présent, je me suis occupé de l’analyse du marché, de définir quels pouvaient être nos potentiels clients et aussi de la partie régulation. Comme toutes les autres membres, j’ai aussi pris part à la recherche et à la production. Notre équipe se complète d’ailleurs très bien, avec une étudiante en Majeure R&D, trois en Majeure Bioproduction & Qualité et une en Marketing – moi-même !

Qu’est-ce qui te plait le plus dans cette aventure ?

Le travail d’équipe et le fait de voir le projet évoluer de l’idée départ jusqu’à la conception du produit en passant par les phases en laboratoire, les étapes liées au marketing, la régulation… C’est vraiment très enrichissant et professionnalisant !

Enfin, comment peut-on faire pour suivre l’actualité du projet ?

Nous comptons bientôt développer notre présence en ligne et sur les réseaux sociaux car nous voyons que notre projet intéresse déjà beaucoup de monde. C’est ce que nous a démontré les prix de cette Innovation Battle auxquels nous ne nous attentions pas ! Nous sommes d’ailleurs très contentes d’avoir pu obtenir ces distinctions : elles récompensent nos nombreuses heures travail, notamment passées en laboratoire !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.


L’équipe du projet Ap’Eco : Alix Desmarez, Victoria De Smet, Fanny Namsyl, Eline Rondey et Elise Simon


Ap’Eco, projet lauréat de l’Innovation Battle de Sup’Biotech !

Posté le 14/09/2021

À propos

Sup’Biotech est une école d’ingénieur spécialisée en Biotechnologies à Paris et à Lyon, proche du monde de la Recherche comme du monde de l’Entreprise, qui propose une formation innovante en 5 ans après le bac. Ce cursus permet aux étudiants d’accéder rapidement à des postes à responsabilités, en France comme à l’International, dans les secteurs très porteurs de la santé et la pharmacie, de l’innovation agroalimentaire, de la cosmétique, de la bio-informatique ou encore de l’environnement. Les études, combinant fondamentaux académiques, projets étudiants et stages en entreprise, sont découpées en deux parties selon la norme européenne : le cycle Bachelor of Biotechnology (3 ans) et le cycle Expertise (2 ans). La formation des ingénieurs en Biotechnologies de Sup’Biotech est labellisée par Medicen Paris Région et Industries and Agro-Ressources (I.A.R.).
Sup’Biotech propose également une filière apprentissage à partir de bac+3, ainsi qu’une formation Bachelor en Biotechnologies, accessible après le bac. Sup’Biotech est un établissement d’enseignement supérieur privé habilité à délivrer le titre d’ingénieur et reconnu par l’État (arrêté du 15/12/14 et B.O du 08/01/15).

  • logo CTI
  • logo IAR

Venez nous rencontrer

Établissement privé d'enseignement supérieur technique - Inscription au rectorat de Créteil - Sup'Biotech est membre de IONIS Education Group comme :