SupBiotech Lauréat du Cap Proteines Challenge, le projet Les Frimeuses vise désormais le concours Ecotrophelia

Lauréat du Cap Proteines Challenge, le projet Les Frimeuses vise désormais le concours Ecotrophelia


Présenté en avant-première en janvier dernier dans le cadre de la traditionnelle Innovation Fair de l’école, Les Frimeuses est un Sup’Biotech Innovative Project (SBIP) qui ne manque pas d’ambition ! Proposant une gamme inédite de tartinables pour l’apéritif réalisés à partir de légumineuses fermentées, il vient de remporter le Cap Proteines Challenge et, au mois de juin, visera la consécration lors du très prestigieux concours Ecotrophelia !


Lauréat du Cap Proteines Challenge, le projet Les Frimeuses vise désormais le concours Ecotrophelia

L’équipe du projet Les Frimeuses quasiment au complet !
De gauche à droite : Léa, Joséphine, Maureen, Emma, Jade, Axelle, Léo et Oriane


S’il a pu être difficile à vivre par moments, le confinement lié à la pandémie de Covid-19 a aussi pu stimuler la créativité de certains. C’est exactement ce qu’il s’est passé pour les neuf membres de l’équipe Les Frimeuses au moment de plancher sur leur SBIP. « En tant qu’étudiants, on avait hâte de pouvoir se retrouver pour passer des moments de convivialité ensemble, avec des produits un peu plus sains que les chips et la charcuterie… c’est comme ça que l’idée nous est venue ! », raconte Jade Cinier (Sup’Biotech promo 2022, Majeure Marketing), chef de projet au sein de l’équipe. Nous avons alors cherché à faire un produit apéritif fermenté à base de trois légumineuses différentes, à savoir les haricots rouges, les pois chiches et la lentille corail ». Un choix tout sauf anodin comme l’explique la future ingénieure : « Les légumineuses ont beaucoup de bienfaits car elles sont pauvres en graisse et riches en protéines, fibres et minéraux. Le seul souci, c’est que leur digestion reste difficile. D’où notre volonté d’utiliser la fermentation afin de valoriser les goûts et les arômes tout en augmentant justement leur digestibilité et en réduisant leur facteur antinutritionnel ! »


Logo signé Manon Deswartvaeger-Mollet


Développer un produit alimentaire, ce n’est pas de la tart(in)e !

Ce désir de travailler sur trois denrées différentes et d’utiliser la fermentation, une Biotechnologie très ancienne dans le domaine agroalimentaire (« elle est utilisée partout : dans le vin, le fromage, la bière… ») a logiquement poussé les étudiants à fournir un intense travail en laboratoire, sous le regard bienveillant du service des SBIP et de leur tuteur, Romain El Andaloussi, co-référent de la mineure Agroalimentaire de Sup’Biotech et responsable du Laboratoire des Biotechnologies Culinaires. « Nous avons décidé d’utiliser la lactofermentation et avons testé plein de souches de ferments différentes, pour ensuite sélectionner celles qui, tant d’un point des arômes que du reste, correspondaient pleinement à nos attentes », précise Jade. Des mois d’efforts qui ont fini par payer : leur gamme de trois tartinables gourmands (« Le Ravageur », « Le Chiche » et « Le Crâneur ») régalant les papilles avec leurs petites notes citronnées tout en évitant les maux de ventre et autres ballonnements souvent associés à la famille des Fabacées.


Lauréat du Cap Proteines Challenge, le projet Les Frimeuses vise désormais le concours Ecotrophelia

Ecoresponsabilité et transparence

Au-delà de ses qualités gustatives et nutritionnelles, le projet Les Frimeuses possède aussi d’autres atouts, à commencer par son packaging accompagné de son logo à la fois vintage et complice. « Nous avons opté pour des pots en verre d’une contenance de 150 grammes, soit un pot transparent pour l’être également sur nos valeurs auprès du consommateur, assure Jade. D’ailleurs, notre packaging se veut écoresponsable tandis que nos produits sont bio et issus de l’agriculture française ! » Une approche pensée pour séduire deux principales cibles : les jeunes « plutôt flexitariens, qui ont choisi de réduire leur consommation de viandes, sensibles à l’environnement et le bien-être, que ce soit leur propre bien-être ou celui animal » et les seniors « qui choisissent de consommer des produits plus sains pour leur santé ». Un discours et des preuves qui ont permis à Léa, Joséphine, Jade, Léo, Maureen, Axelle, Emma, Aurore et Oriane de remporter le premier prix à l’occasion de la finale du Cap Proteines Challenge 2022, un concours d’innovation autour de la protéine végétale qui se déroulait ce 10 mai à Avignon.


Lauréat du Cap Proteines Challenge, le projet Les Frimeuses vise désormais le concours Ecotrophelia

Objectif Ecotrophelia 2022 !

Cette première victoire ne fait que renforcer l’ambition de l’équipe qui, dès le début du projet, s’était donné pour objectif de se qualifier pour la finale d’Ecotrophelia France 2022, le premier concours national d’innovation agroalimentaire destiné aux étudiants d’écoles d’ingénieurs. Là encore, mission accomplie puisque Les Frimeuses auront bel et bien rendez-vous du 21 au 23 juin à Nancy pour défendre leurs produits ! « On espère décrocher la médaille d’or et le prix légumineuses », confie Jade, plus que motivée. Reste que l’aventure ne devrait pas s’arrêter même après ce fameux concours… « Il y a une vraie volonté de continuer le projet ! », lance-t-elle. De bon augure pour la suite !


Les Frimeuses postent régulièrement sur les réseaux sociaux (LinkedIn, Instagram et Facebook) et leur site internet est bientôt terminé !


Lauréat du Cap Proteines Challenge, le projet Les Frimeuses vise désormais le concours Ecotrophelia

L’équipe du projet Les Frimeuses :

Emma Anquez, membre du pôle bio-production & responsable visuel et packaging, Aurore Bonduelle, membre du pôle bio-production & responsable qualité, Léa Buran, membre du pôle R&D & responsable nutrition, Jade Cinier, cheffe de projet & responsable du pôle marketing, Oriane France, membre du pôle bio-production & responsable Business Plan et trésorerie, Léo Juigné, responsable du pôle bio-production, Joséphine Laurent, membre du pôle R&D & responsable fermentation, Maureen Maillard, membre du pôle R&D & responsable communication et évènementiel et Axelle Pecqueux, responsable du pôle R&D.


À propos

SupBiotech est une école d’ingénieurs spécialisée en Biotechnologies, proche du monde de la Recherche comme du monde de l’Entreprise, qui propose une formation innovante en 5 ans après le bac. Ce cursus permet aux étudiants d’accéder rapidement à des postes à responsabilités, en France comme à l’International, dans les secteurs très porteurs de la santé et la pharmacie, de l’innovation agroalimentaire, de la cosmétologie, de la bio-informatique ou encore de l’environnement. Les études, combinant fondamentaux académiques, projets étudiants et stages en entreprise, sont découpées en deux parties selon la norme européenne : le cycle préparatoire (2 ans) et le cycle ingénieur (3 ans). La formation des ingénieurs en Biotechnologies de SupBiotech est labellisée par Medicen Paris Région et Bioeconomy for Change : SupBiotech propose également une filière apprentissage à partir de bac+3, ainsi qu’un  Bachelor en Biotechnologies, une formation certifiée et reconnue en 3 ans qui délivre le grade de licence, accessible après le bac. SupBiotech est un établissement d’enseignement supérieur privé habilité à délivrer le titre d’ingénieur et reconnu par l’État (arrêté du 15/12/14 et B.O du 08/01/15).

Venez nous rencontrer

Établissement privé d'enseignement supérieur technique - Inscription au rectorat de Créteil - Sup'Biotech est membre de IONIS Education Group comme :